Double assassinat de Poretta : l'enquête progresse

Après l'interpellation de 20 personnes la semaine dernière, 6 hommes et 1 femme ont été mis en examen dans l'enquête sur le double assassinat de décembre dernier. Un sixième est entendu par le juge d'instruction. Jacques Mariani soupçonné d'être l'un des commanditaires devrait aussi être entendu.

Par Céline Serrano

Les six hommes mis en examen par la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille sont Christophe et Richard Guazzelli, fils du baron de la brise de mer Francis Guazzelli assassiné en 2009, Ange-Marie Michelosi, dont le père a lui aussi été assassiné, Hafid Bekouche, presenté comme un exécutant et Christophe Andreani, déja condamné pour trafic de cannabis, et José Menconi, multirécidiviste du vol à main armé dont le rôle serait périphérique dans cette affaire.

Dans cette enquête ouverte pour l'assassinat d'Antoine Quilichini et Jean-Luc Codaccioni, deux membres du grand banditisme corse, le 5 décembre dernier devant l'aéroport de Poretta, les policiers seraient parvenus à décoder des téléphones réputés indécriptables.

Des conversations auraient été interceptées entre une gardienne de la prison de Borgo et les commanditaires du double assassinat.

Selon les informations du journal Le Point, les chefs du commando avaient promis 100 000 euros à cette surveillante de prison, contre les dates d'entrée et de sortie de cellule de Jean-Luc Codaccioni qui bénéficiait d'une permission de sortie alors qu'il était incarcéré depuis 2015 pour association de malfaiteurs en vue de commettre un assassinat.

La surveillante pénitentiaire a elle aussi était mise en examen ce 11 juin dans ce dossier.

Mis en cause par des écoutes téléphoniques et les déclarations d'un repenti, Jacques Mariani, autre héritier de la Brise de mer, devrait etre extrait des Baumettes dans les jours qui viennent pour être entendu.

Les progrès de l'enquête sur le double assassinat de Poretta
Intervenant : Me Julien Pinelli, Avocat de Christophe Andreani - France 3 Corse ViaStella - Marie-Françoise Stefani

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Déchets : des élus du Fium’orbu-Castellu refusent de recevoir plus de 43 000 tonnes par an 

Les + Lus