• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Football - Ligue 1 : Bastia arrache le nul à Toulouse (1 à 1)

© Pascal Pavani / AFP
© Pascal Pavani / AFP

Après avoir créé la sensation le week-end dernier en terrassant le PSG à Furiani, Bastia a arraché le nul à des Toulousains incapables de s'imposer. Les Bastiais menaient au score à un quart d'heure de la fin, ce samedi 17 janvier pour le compte de la 21e journée de championnat. 

Par France 3 Corse ViaStella avec l'AFP

Les Bastiais étaient privés de leur habituel gardien, Aréola, remplacé par Leca. Ce dernier, malgré une nette domination territoriale des Toulousains, n'a jamais eu l'occasion de se mettre en évidence, bien aidé par la fébrilité technique d'un TFC incapable de se montrer dangereux avant une frappe de peu au-dessus de Regattin (30).

C'était un sursaut plus qu'un élan, puisque les hommes de Casanova, à part un tir contré de Ben Yedder (34), n'allaient plus jamais inquiéter le portier insulaire avant la pause.

Trois minutes après le retour des vestiaires, les Toulousains payaient au prix fort leur indigence sur un ballon contré par Koné qui heurtait le poteau, puis la cuisse d'Ahamada, pour offrir aux Corses l'ouverture du score (0-1, 48).

Malgré un forcing désespéré des Toulousains en fin de match, les Bastiais ont tenu bon. La lutte pour le maintien continue pour les deux équipes.

Réaction de Ghislain Printant


"Il fallait ramener quelque chose de ce déplacement" a réagi l'entraîneur du SCB. "C'est évident que quand on mène à l'extérieur à un quart d'heure de la fin, on peut avoir des regrets mais je vais me contenter de ce point.

Les deux équipes ont eu une occasion chacune et cela a fait un but. C'est un match nul qui me semble logique. Toulouse est revenu au score et on va l'accepter car d'habitude, c'est nous qui revenions au score après avoir été menés.

On savait que l'on allait souffrir mais je suis très content de l'état d'esprit des joueurs. Maintenant, il va falloir bien récupérer car on enchaîne les matches en ce moment et les jambes sont lourdes".

Sur le même sujet

Entretien avec Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse (23/05)

Les + Lus