Festival du film italien de Bastia : la vitrine du cinéma transalpin

La 30e édition du festival du cinéma italien de Bastia se termine ce samedi soir. Au total, vingt-six long-métrages ont été projetés au cours de la semaine. Au fil des années, le festival est devenu un rendez-vous incontournable, dont la réputation dépasse largement les frontières de l'île.

Par Audrey Altimare

16h30, vendredi soir à Bastia, « A Ciambra », le prochain film au programme, va bientôt débuter. Au milieu des spectateurs, une jeune fille discrète.
Depuis le début de la semaine, Angela Fontana est assidue. Elle est une des actrices invitées pour cette édition du festival. 

Et l'occasion est trop belle de voir tous les films au programme. « Je viens de sortir de la salle, j’ai regardé ‘A Ciambra’ que je n’avais pas vu et je suis encore un peu bouleversée. Il m’a beaucoup plu. Pour une actrice voir des films italiens dès que possible c’est important. Il y a tellement de belles histoires à raconter et puis il y a ce que l’on peut apprendre des grands », indique-t-elle.

Festival du film italien de Bastia : la vitrine du cinéma transalpin
Intervenants: Angela Fontana, actrice / Jean Gili, président du Jury, historien du cinéma italien. Reportage: Sébastien Bonifay, Guillaume Leonetti, Julien Castelli.


« Les Italiens sont méprisants à l’égard de leurs productions »


Venir en Corse, découvrir des films italiens quand on est une actrice italienne... Voilà qui peut étonner. Et pourtant, depuis des années, le cinéma transalpin est contraint à s'exporter pour être vu et reconnu.

En trente ans, le festival de Bastia est devenu une vitrine réputée pour ce cinéma. « Les Italiens souvent sont méprisants à l’égard de leurs productions. Ils vont voir les films français, ils vont surtout voir les films américains, ce que l’on peut regretter. Et parfois de très bons films italiens passent un peu inaperçus. On veut dire aux Italiens : ‘Venez voir comment beaucoup de ces films sont accueillis en France. Il faut venir à Bastia et là vous aurez la réponse à toutes vos interrogations' », indique Jean Gili, président du Jury.

Pour ce qui est des interrogations il en reste une : le palmarès de l’année 2018. Le jury a délibéré vendredi après-midi. Après avoir vu les douze films en compétition, mais impossible de glaner la moindre indiscrétion. Pour connaître le gagnant, il faudra attendre ce samedi soir.


A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Ajaccio célèbre sa Madonuccia

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés