Grève nationale du 9 janvier : à quoi s'attendre en Corse ?

A la maison des syndicats de Bastia, la CGT préare des tracts pour la journée de mobilisation de jeudi.
A la maison des syndicats de Bastia, la CGT préare des tracts pour la journée de mobilisation de jeudi.

Une nouvelle journée de mobilisation est prévue ce jeudi contre la réforme des retraites. Elle sera particulièrement suivie aux Chemins de fer de la Corse et dans les écoles primaires.
 

Par P.S.

La moitié des agents des Chemins de fer de la Corse ont annoncé qu'ils feraient grève ce jeudi contre la réforme des retraites.
 

Peu de trains

Résultat, les trains sont supprimés entre Calvi et Ile Rousse et Ajaccio et Mezzana. Les trains circulant sur les grandes lignes sont supprimés. Le trafic est perturbé entre Bastia et Casamozza.

Dans les écoles, 44 % des professeurs se sont déclarés grévistes en Haute Corse et 45% en Corse-du-Sud.

"Cela va impacter fortement le service, estime Christian Mendive, directeur académique de Haute Corse. Nous sommes tenus, lorsque nous avons un pourcentage important d'enseignants qui sont grévistes dans une école (plus de 25%) d'enclencher ce qu'on appelle le service minimum d'accueil en collaboration avec les mairies. Ce sont les mairies qui prennent le relais pour mettre à disposition des écoles le personnel d'accueil et d'encadrement."
Grève nationale du 9 janvier : à quoi s'attendre en Corse ?
Intervenants - Philippe Aunoble, porte parole de l'UD CGT 2B // Pierre Paul Ugolini, secrétaire général FO Hopital de Bastia // Christian Mendive, directeur académique de Haute Corse Equipe - Maia Graziani / Guillaume Leonetti
 

L'hôpital toujours mobilisé

A l'hôpital, où les mouvements sociaux s'enchaînent depuis des mois et même lorsqu'ils font grève, les agents travaillent car l'établissement fonctionne sans interruption.

"Il y a des gens qui sont obligés de venir travailler, mais il y a aussi des gens qui peuvent se porter grévistes et on appelle aussi à la mobilisation des personnes qui sont de repos ou en congés les jours de forte mobilisation comme celle de demain", explique Pierre Paul Ugolin, secrétaire général FO Hôpital de Bastia, qui appelle tous ceux qui le peuvent à descendre dans la rue.

A la maison des syndicat de Bastia, la CGT approuve : "Il est surtout très important d'être motivés et dans la rue demain pour montrer au gouvernement qu'il faut le retrait total du projet et reprendre des discussions sur une réforme des retraites telle qu'elle doit se faire c'est-à-dire dans la concertation et le dialogue", estime Philippe Aunoble, porte-parole de l'UD CGT 2B.
 

Sur le même sujet

Les + Lus