La résidence d'un adjoint au maire de Furiani cible d'un attentat

Les faits se sont déroulés dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 décembre. Une charge explosive a détruit le portail de l'endroit où l'élu réside. Une enquête pour destruction par moyen dangereux a été ouverte par le parquet de Bastia.

Hier soir, le conseil communautaire de la CAB a débuté d'une manière inattendue. 

En préambule aux débats à l'ordre du jour de la session, Louis Pozzo di Borgo prend la parole pour témoigner de soutien et de celui de l'ensemble des conseillers à Jacques Biaggini, assis au troisième rang. 

L'élu communautaire, qui est également troisième adjoint à la mairie de Furiani, a été la cible d'un attentat qui a détruit le portail de sa maison, dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 décembre derniers. 

Enquête

Le maire de Furiani a de son côté publié un communiqué de presse dans lequel il qualifie cet acte de "lâche et incompréhensible".

"Jacques Biaggini est un élu connu et apprécié, serviable, doué et bienveillant qui se donne corps et âme dans les fonctions qu'il exerce à la mairie au service de la population de Furiani. C'est avec la plus grande fermeté que je condamne, en mon nom personnel et au nom de tout mon conseil municipal, cet acte lâche et incompréhensible qui constitue un nouveau pas dans l'escalade d'une violence de plus en plus aveugle", écrit Michel Simonpietri.

Aucune inscription n'a été découverte sur les lieux de l'attentat. Une enquête pour destruction par moyen dangereux a été ouverte, et confiée à la police judiciaire de Bastia.