• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rixe à Sisco : les cinq blessés sont sortis de l'hôpital

Rixe à Sisco : les cinq blessés sont sortis de l'hôpital
Alors que les cinq personnes blessées au cours d'une rixe à Sisco sont sorties de l'hôpital, le parquet a ouvert une enquête pour violences en réunion. - France 3 Corse ViaStella - Henri Mariani/Sarah Ben Cherifa

Les cinq blessés au cours d'une rixe, qui a éclaté en fin d'après-midi samedi 13 août à la sortie Nord de Sisco (Haute-Corse), sont sortis de l'hôpital.

Par France 3 Corse ViaStella

Une rixe a éclaté aux alentours de 17h30 sur une plage au niveau de la sortie Nord de Sisco, dans le Cap corse, samedi 13 août.

Deux groupes sont impliqués dans l'altercation : des Corses résidant dans la commune de Sisco et un groupe composé de trois familles d'origine maghrébine.

Parmi les deux groupes, cinq personnes ont été blessées : deux Corses, dont l'un a été touché au harpon au niveau des côtes, et trois Maghrébins.

Ils ont immédiatement été transportés à l'hôpital de Bastia. L'un d'entre eux était en état d'urgence vitale. Le pronostic vital des autres victimes n'était pas engagé. Dimanche 14 août, en fin de journée, plus aucune personne n'était hospitalisée.

Vives tensions dans le village

Apprenant la nouvelle de cette rixe, une centaine d'habitants de Sisco se sont attroupés sur les lieux, provoquant d'importants mouvements de foule et des jets de projectiles.

Une trentaine de personnes ont mis le feu à trois véhicules appartenant aux familles d'origine maghrébine.
© Claudia Ledezert/France 3 Corse ViaStella
© Claudia Ledezert/France 3 Corse ViaStella

40 gendarmes et 20 CRS ont été dépêchés sur place pour contenir la foule et l'empêcher de lyncher le blessé grave qui était en train d'être évacué. La circulation a été coupée dans les deux sens au niveau de Sisco avant de reprendre normalement à 22h.

Enquête ouverte pour violences en réunion

Aucune interpellation n'a eu lieu pour le moment, l'état physique des agresseurs n'ayant pas permis de les placer en garde à vue.

D'après des témoins de la scène, l'altercation aurait été provoquée par une photo, prise par des touristes, alors qu'un groupe de personnes d'origine maghrébine, dont une femme enceinte et des enfants, se trouvait sur la plage.

Ces derniers auraient fait comprendre aux touristes qu'ils n'avaient pas à prendre de photos. Des Corses de Sisco se seraient ensuite mêlés à la dispute qui aurait alors dégénéré en affrontement.

Le parquet a ouvert une enquête en flagrance pour violences en réunion qui a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie d'Ajaccio. Pour l'heure, les auditions n'ont pas encore commencé. Le parquet a fait savoir qu'il ne privilégiait aucune piste.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus