L'Ile-Rousse : le chauffard qui a renversé deux fillettes mis en examen

© France 3 Corse ViaStella
© France 3 Corse ViaStella

Le chauffard qui a percuté deux fillettes de cinq ans jeudi soir à l’Ile-Rousse a été mis en examen et laissé en liberté. L'homme de 32 ans avait tout d'abord pris la fuite avant de se rendre quelques heures plus tard à la gendarmerie.

Par France 3 Corse ViaStella

Le chauffeur du 4x4, Damien Brebion, 32 ans, vient de passer plusieurs heures dans le bureau du juge d'instruction. Il en est ressorti libre sous contrôle judiciaire mais mis en examen pour blessures involontaires au volant d'un véhicule, conduite sans permis de conduire et délit de fuite.

Avant cela, il avait passé deux jours en garde à vue à la gendarmerie d'Ile Rousse. C'est là qu'il s'était rendu jeudi vers 21 heures après avoir pris la fuite dans un premier temps.

Deux heures plus tôt, sur l'avenue Paul Doumer, il percute deux fillettes qui traversent un passage clouté en compagnie de leur grand-père. La plus jeune d'entre elle, sept ans et demi, est gravement blessée.



« Toute la famille est choquée »


Les secours la conduisent d'abord au centre hospitalier de Bastia avant qu'elle ne soit transférée à l'hôpital de Nice. Elle y reçoit toujours des soins. Sa sœur, elle, est admise à l'antenne médicale de Calvi, elle en est sortie depuis. « Toute la famille est choquée. Même moi je suis encore sous le choc. Je n’ai pas de mot à dire », explique Hakima Lhani, tante des deux filles.

Ce coiffeur, situé à quelques mètres de l'accident, travaillait jeudi soir. Il est venu en aide aux fillettes avant l'arrivée des secours. Malheureusement il n'est pas étonné de ce qu'il s'est produit. « Vu à la vitesse à laquelle passe les voitures sur ce boulevard  et le manque de luminosité, le manque de dos-d’âne, le manque de sécurité pour les piétons. Ce boulevard n’est pas du tout adapté pour les piétons, moi-même je me suis fait renverser il y a deux ans », indique Stephan Barbe, coiffeur à l'Ile-Rousse.

Avec d'autres riverains, il envisage de lancer une pétition en faveur de la sécurisation de la route.


A lire aussi

Sur le même sujet

"Bastia 1975, les lendemains d'Aleria" - Extrait

Les + Lus