• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Nouvel arrêté anti-burkini à Cagnano en Haute-Corse

© googlemaps
© googlemaps

La petite commune du Cap Corse a pris ce 20 août un arrêté municipal interdisant accès aux plages et baignade à toute personne n'ayant pas une tenue correcte.

Par France 3 Corse ViaStella

L'arrêté signé par le maire de Cagnano Albert Mattei s'appuie sur une série de textes de loi, allant de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 à la loi du 21 juillet 2016 prorogeant l'application de l'Etat d'urgence, pour interdire "à toute personne n'ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes moeurs et de la laïcité" d'accéder aux plage et de se baigner sur sa commune.

Les arguments invoqués pour cette mesure sont multiples : urgence de rassurer les citoyens, respect des règles d'hygiène et de sécurité, éventuelle complication des opérations de sauvetage en cas de baigneur ( plutôt baigneuse en l'occurrence) entravé par sa tenue, risques de trouble à l'ordre public ...

Ce nouvel arrêté municipal vient s'ajouter à celui de Ghisonaccia et fait suite à celui pris par le maire de Sisco. L'association des Maires Ruraux de Corse ayant annoncé ce même 20 août qu'une dizaine de communes s'apprêtaient à en faire autant.


A lire aussi

Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus