Projet de loi de finances, demi-journée "Offices morts" mardi

La Fédération nationale des Offices Publics de l'Habitat a appellé les OPH à une demi-journée de fermeture mardi pour protester contre la baisse des aides au logement et les autres projets du gouvernement prévu dans la loi de finances 2018 sur le logement social.

© France 3 Corse ViaStella
"En s'attaquant au service public du logement, le gouvernement fragilise directement les ressources des organismes publics et les services rendus quotidiennement aux locataires", dénonce dans un communiqué la Fédération nationale des OPH.

"Les locataires seront les premières victimes d'une mesure qui dégradera très vite et très fort les capacités d'amélioration de leurs conditions de vie."

"Dès lors que l'APL baisse, les organismes HLM perdent 1,7 milliards d'euros, soit 80 % de leur autofinancement. Ce qui entrainera une compression sans précédent des crédits d'entretien et de réparation du parc existant : autant de moyens en moins pour bâtir, rénover et entretenir le patrimoine", indique la Fédération nationale des OPH.

L'Office public de l'habitat de la Haute-Corse appelle à un rassemblement à 14h30 devant les grilles de la préfecture de Haute-Corse.  

Emmanuel Macron a réitéré dimanche son intention d'imposer des baisses de loyers aux HLM, afin de compenser une réduction des aides (APL) à leurs locataires.

Il a également dénoncé une politique du logement "qui ne fonctionne pas" avec 40 milliards d'euros de dépenses publiques mais "4 millions de mal-logés".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social social économie