Sénat : le nationaliste corse Paul Toussaint Parigi rejoint le nouveau groupe écologiste

Le sénateur de l'Isère Guillaume Gontard a été élu mardi président du nouveau groupe écologiste constitué au Sénat après les élections sénatoriales de dimanche. Le nouvreau sénateur de la Haute-Corse, le nationaliste Paul Toussaint Parigi (Haute-Corse) en fait partie.
Le sénateur nationaliste de la Haute-Corse Paul Toussaint Parigi.
Le sénateur nationaliste de la Haute-Corse Paul Toussaint Parigi. © Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP
Paul Toussaint Parigi l'avait annoncé dès le lendemain de son élection (revoir le Corsica Sera du 28 septembre).

"Il est sûr que si je monte au Sénat et que je suis seul, j'aurai du mal à faire bouger les lignes, un certain nombre de discussions sont en cours avec Europe écologie les Verts". Dont acte.  

Le nouveau groupe qui tenait sa première réunion mardi prendra le nom de "groupe écologiste, solidarité et territoires", a indiqué sa vice-présidente Esther Benbassa, sénatrice EELV de Paris.  

Le sénateur nationaliste de Haute-Corse rejoint le groupe présidé par Guillaume Gontard, sénateur de l'Isère. Il compte 12 membres.

Il est constitué d'un noyau de cinq sénateurs déjà en place au Sénat dont Ronan Dantec et Joël Labbé, qui siégeaient au sein du groupe RDSE à majorité radicale, ainsi que Sophie Taillé-Polian de Génération.s.

S'y ajoutent six nouveaux élus écologistes: Thomas Dossus et Raymonde Poncet (Rhône), Jacques Fernique (Bas-Rhin), Monique de Marco (Gironde), Guy Benarroche (Bouches-du-Rhône) et Daniel Salmon (Ille-et-Vilaine).

Guillaume Gontard, qui n'est pas encarté, avait déclaré la semaine dernière être "réticent" à la formation d'un groupe à consonance EELV trop marquée.

Le sénateur souhaite "une connotation plus ouverte" et notamment donner l'image d'"une ruralité plus joyeuse, plus inventive".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections sénatoriales élections