Heurts entre supporters ACA-OM : une semaine plus tôt, la préfecture restée sourde aux alertes selon le maire d’Ajaccio

Vendredi 2 juin dans la soirée, des heurts ont éclaté entre supporters marseillais et ajacciens dans quelques rues de la cité impériale. Ces affrontements ont fait cinq blessés et causé des dégâts matériels. Dans un communiqué, ce samedi, le maire d’Ajaccio assure avoir alerté la préfecture une semaine avant la rencontre… En vain.

Des alertes restées sans réponse administrative. Dans un communiqué, en date du 3 juin, le maire d’Ajaccio, Stéphane Sbraggia, écrit avoir « prévenu les autorités préfectorales dès le vendredi 26 mai, des inquiétudes pesant sur la rencontre ACA-OM du samedi 3 juin ».

Se basant sur de « multiples alertes liées notamment à des échanges entre supporters sur les réseaux sociaux », le directeur de cabinet du maire s’est rendu « à quatre reprises en préfecture ». Le but : demander l’interdiction de déplacement des supporters marseillais face, notamment, « au risque élevé de trouble à l’ordre public et d’atteinte à la sécurité des biens et des personnes. ». Néanmoins, aucune mesure n’a été prise en amont par les services de l’État.

Cinq blessés et une garde à vue

Malgré deux arrêtés municipaux visant à interdire « à toute personne se prévalant ostensiblement de la qualité de supporter de l’Olympique de Marseille d’accéder au centre-ville d’Ajaccio », des heurts entre supporters des deux équipes ont éclaté vendredi soir. Cinq personnes ont été blessées et un fan marseillais a été placé en garde à vue. « Aucun événement, d’autant moins une rencontre sportive, ne saurait justifier un tel déchaînement de violence », commente Stéphane Sbraggia.

Depuis le début de matinée, ce samedi, les supporters marseillais sont rassemblés dans une « fan zone », au Ricanto à Ajaccio, jusqu’à 19 heures. Sur place, de nombreux gendarmes sont mobilisés et pour l’heure aucun débordement n’a été signalé. « La ville d’Ajaccio et son maire s’interrogent sur la suite des événements et restent très inquiets. […] La question des supporters marseillais qui n’ont pas d’hébergement est toujours posée. Sachant que la plupart de ces supporters ne repartent en bateau que dimanche, en fin de journée », indique le communiqué.

En conclusion, le maire d’Ajaccio appelle une nouvelle fois au calme et demande à l’ensemble des acteurs d’assumer leurs responsabilités, « à commencer par les pouvoirs publics ». La rencontre ACA-OM doit débuter à 21 heures au stade François Coty.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité