• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

JO de Rio : le Corse Michaël Sanna parvient à récolter 1500 euros

© DR
© DR

Le jeune archer originaire de Cargese (Corse) et âgé de 23 ans se prépare pour les Jeux Olympiques de Rio qui auront lieu cet été au Brésil. Mais le coût de cette préparation est tel qu'il ne peut pas l'assumer. C'est pourquoi il a lancé une cagnotte en ligne. Et ça marche plutôt bien.

Par Célia Mascré

"J'ai quitté la corse afin de vivre mon rêve, et je m'en approche!" peut-on lire sur la cagnotte en ligne lancée par Michaël SannaClassé 5ème français et 191eme mondial au tir à l'arc, Michaël a le talent et la motivation, il lui manque un coup de pouce financier.

Une cagnotte créée en octobre dernier

"J'ai tout d'abord créé la cagnotte afin de financer mes déplacements en coupe du monde pour préparer les sélections pour le collectif olympique qui a eu lieu en janvier" explique Michaël, contacté par nos soins. Quatre mois plus tard, il a obtenu 1570€.  Le jeune archer a déjà utilisé une partie de ces fonds pour participer aux Coupes du mond en salle de Marrakech et Nîmes et pour l'achat de matériel. Il n'a pas pu participer à celles de Bangkok (décembre) et Vegas (janvier). 

 

Des dépenses mirobolantes pour financer sa passion

8000€ par an. C'est le montant des dépenses engendrées par, entre autres, les déplacements et inscriptions aux compétitions. . "L'argent me sert à payer les billets d'avions, l'inscription aux compétitions (110€ à Marrakech, 90€ à nimes, 300€ à Vegas etc) mais aussi l'hôtel et les transports sur place. Il me sert également à payer le matériel dont j'ai besoin au cours de l'année." confie-t-il.

Des incertitudes sur d'éventuelles bourses

Incrit seulement depuis l'an dernier au club de Clermont, où il étudie la kinésithérapie, Michaël n'a pas accès à une bourse. Cette année, il comptait sur une aide, mais elle devient incertaine en raison de la réforme des régions. "On n'a aucune information concernant la construction des dossiers" explique-t-il.

Le 25 janvier dernier, Michaël Sana intégrait le Collectif Objectif Rio. "Nous ne sommes plus que 5 pour 3 places en équipe de France pour les Jeux de Rio". La première épreuve de sélection l'attend dès jeudi. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Propriano : une journée avec les bénévoles de la SNSM

Les + Lus