Actions simultanées de la Ghjuventù Indipendentista dans les préfectures de Corse

Des membres de la Ghjuventù Indipendentista sont entrés dans les préfectures de Haute-Corse et de Corse-du-sud en début d'après midi afin de demander, entre autres, le rapprochement de prisonniers politiques corses. Ils ont été reçus respectivement par le préfet et le directeur de cabinet.

Deux groupes d'une quinzaine de jeunes militants de la Ghjuventù Indipendentista sont entrés en début d'après-midi dans les préfectures de Bastia et d'Ajaccio afin de réclamer le rapprochement des prisonniers politiques corses. A Bastia, trois d'entre ont été reçus par le Directeur du cabinet du préfet de la Haute-Corse puis par le préfet. 

A l'heure actuelle, ils ne comptent pas quitter les lieux. Ils demandent des avancées concrètes sur leurs demandes ou la promesse d'un contact direct avec le ministère de la Justice.


A Ajaccio, le Préfet étant absent, c'est le Directeur du cabinet qui les a accueilli. Leur demande a parallèlement été transmise au ministère de la Justice. La Ghjuventù Indipendentista, qui a été reçue par le Directeur de cabinet du préfet, refuse de partir tant qu'elle n'aura pas de réponse concrète à propos de l'application des textes sur la cooficialité, le statut de résident et le rapprochement des prisonniers. Ils demandent également l'amnistie de ceux-ci.