Législatives 2022 en Corse : le collectif Massimu Susini demande aux candidats un engagement clair contre la mafia

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.A.

À quelques jours du second scrutin des élections législatives, le collectif anti-mafia Massimu Susini demande aux candidats un "engagement clair et total" contre la mafia.

Dans une lettre ouverte, publiée ce jeudi 16 juin, le collectif anti-mafia Massimu Susini regrette qu'aucun des candidats en lice pour le second tour des élections législatives "n'a jugé utile de préciser dans son programme comment il entendait lutter contre la mafia, quelle propositions de loi il voulait défendre à l'Assemblée nationale."

"Dans l'incantation mais pas dans l'action"

Si le collectif reconnaît que "de plus en plus d'élus et de futurs élus, ont été contraints de reconnaître qu'un système mafieux pénétrait de plus en plus la société corse", "à quoi bon si ce n'est pour en tirer aucune conséquence et faire comme si elle n'existait pas." Ainsi, comme il l'avait déjà fait lors des élections territoriales, le collectif Massimu Susini demande aux potentiels futurs élus "un engagement clair et total contre ce fléau."

Il reprend : "ils sont pour le moment dans l'incantation mais pas dans l'action, faute, notamment, de dire clairement quelle propositions de loi ils veulent défendre." Quelques propositions sont avancées : reconnaissance du délit d'association mafieuse, confiscation obligatoire des avoirs criminels, confiscation préventive sans condamnation pénale, vrai statut de repenti.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité