Loi sur le pouvoir d'achat : l'Assemblée de Corse demande une adaptation aux spécificités insulaires

Publié le
Écrit par A.A.

Ce vendredi 1er juillet, l'Assemblée de Corse a adopté à l'unanimité les demandes d'adaptation législative aux spécificités insulaires de la future loi sur le pouvoir d'achat.

Chèque alimentaire, prime carburant, indexation des retraites sur l'inflation, indemnité de transport corse. Ces quatre mesures font partie de la demande d'adaptation législative aux spécificités insulaire de la future loi sur le pouvoir d'achat qui devrait être une des premières débattues à l'Assemblée nationale.

Adoptée à l'unanimité par l'Assemblée de Corse, cette demande comprend :

  • Un chèque alimentaire de 300 euros (contre 150 euros à l'échelle nationale)
  • Une remise à la pompe de 30 centimes par litre de carburant (contre 18 centimes à l'échelle nationale)
  • Une indemnité de trajet augmentée à 300 euros
  • Des pensions de retraite indexées sur le coût de la vie à 8 % (contre 4 % à l'échelle nationale)

Ces mesures "ont désormais vocation à être présentées à la Première ministre et seront relayées par les parlementaires de la Corse", a précisé Gilles Simeoni, président du conseil exécutif.

Pour rappel, ces propositions avaient été formulées lors d'une réunion de la Conférence sociale, le 23 mai dernier à Bastia. Elle avait rassemblé Gilles Simeoni, Marie-Antoinette Maupertuis, présidente de l'Assemblée de Corse, Marie-Jeanne Nicoli, présidente du Cesec (Conseil économique, social, environnemental et culturel de Corse) et les représentants syndicaux, consulaires et associatifs.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité