• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Manifestation à Bastia samedi : Gilles Simeoni sera absent

Gilles Simeoni le 17 novembre 2015 à Ajaccio / © AFP / PASCAL POCHARD-CASABIANCA
Gilles Simeoni le 17 novembre 2015 à Ajaccio / © AFP / PASCAL POCHARD-CASABIANCA

Le Président du conseil exécutif de Corse Gilles Simeoni a annoncé aujourd'hui qu'il n'assisterai pas à la manifestation prévue samedi 20 février en soutien à Maxime Beux à Bastia. Il appelle à éviter le piège de la confrontation.

Par France 3 Corse ViaStella

Il l'a annoncé dans le communiqué ci-dessous, Gilles Simeoni appelle à éviter le piège de la confrontation et annonce qu'il ne participera pas à la manifestation "pour la vérité" organisée par le groupe Bastia 1905 en l'hommage de Maxime Beux, blessé samedi dernier à Reims. 


Des appels à manifester "dans le calme et la dignité" ont été lancés par Bastia 1905, qui réclame notamment la clarté dans l'enquête sur les blessures infligées à M. Beux, la levée des poursuites visant les supporters qui doivent comparaître le 22 mars à Reims et la démission du ministre de l'Intérieur et du procureur de Reims.

Bastia 1905 a par ailleurs a annoncé sur son site la présence de supporters nantais, italiens et serbes samedi lors de la manifestation.

Des débordements d'éléments incontrôlés sont à craindre et la mairie de Bastia a d'ailleurs indiqué après une réunion avec des représentants de la Ligue de football professionnel, qu'elle ne participerait pas à la manifestation de samedi par crainte d'incidents.

Simeoni met en doute la version officielle des évènements


Cette semaine, le Président du conseil exécutif de la Corse avait fait part, sur France inter, de ses doutes sur les circonstances dans lesquelles le supporter bastiais a été blessé à l'œil : "Au moment où je vous parle, il semble qu'il n'y a pas de certitude, par contre il y a des éléments convergents qui me laissent penser que la version officielle ne correspond pas forcément à la réalité. Et je note, par ailleurs, que la version officielle a évolué, puisque, dans un premier temps, le dimanche, on disait qu'il n'y avait aucun tir de Flash-ball, avant de préciser le lundi qu'il y avait eu effectivement un tir mais que celui-ci avait atteint la victime à l'abdomen et donc qu'il n'était pas à l'origine de la blessure."

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse-du-Sud : 15 tonnes de verre collectées chaque jour auprès de 200 bars et restaurants

Les + Lus