Plan de départs volontaires d'Air France : menace sur l'emploi à Bastia et Ajaccio

48 emplois sont menacés dans les aéroports de Bastia et Ajaccio dans le cadre du plan de départs volontaires dévoilé par la compagnie aérienne la semaine dernière.

24 postes à Bastia, 24 à Ajaccio, c'est le nombre d'emplois menacés par le plan de départs volontaires dévoilé par Air France la semaine dernière. Il ne s'agit pas de licenciements secs mais de départs à la retraite non remplacés.

Pour la CGT Air France de Bastia, cette annonce n'est pas une surprise. Selon Charly Levenard, délégué CGT Air France à Bastia, elle participe à "une stratégie de destruction de l'emploi qualifié". "On voit qu'il y a un glissement des emplois qualifiés qui existaient à Air France vers des sociétés de sous-traitance. On glisse de plus en plus vers la grande précarité", ajoute-t-il. Le syndicat n'envisage pas de faire grève pour le moment.

Reportage Frédéric Danesi, Daniel Bansard et Jacques Antomarchi.\ Intervenant : Charly Levenard, C.G.T. Air France - Bastia

La Corse est la sixième région de province la plus touchée par ce plan de départs volontaires. Air France, en proie à des difficultés financières doit réaliser 2 milliards d'euros d'économie supplémentaires. 800 emplois sont menacés dans toute la France.