Cet article date de plus de 5 ans

Rémi Di Caro remis en liberté conditionnelle

Rémi Di Caro, un étudiant de 22 ans, avait été arrêté lors d'une manifestation en soutien à Maxime Beux, supporter bastiais blessé à Reims. Il avait ensuité été condamné pour violence en réunion et participation à un attroupement avec le visage dissimulé avec arme.
A Corte, le 16 février dernier, une manifestation en soutien au supporter du SC Bastia qui avait été grièvement blessé à l'oeil à Reims, Maxime Beux, s'est muée en affrontements avec les forces de l'ordre.

Ce jour-là, Rémi Di Caro, un étudiant de 22 ans qui participait aux protestations, a été interpellé en possession d'une cagoule et portant une barre de fer à la main. Il nie cependant avoir envoyé des projectiles sur les forces de l'ordre.



5 mois de prison ferme


Le jeune étudiant avait été condamné à 10 mois de prison ferme dont 5 avec sursis et mandat de dépôt, après avoir été jugé en comparution immédiate au tribunal de Bastia. Rémi Di Caro a été remis en liberté conditionnelle ce samedi matin 16 avril à 8h30 de la prison de Borgo où il séjournait.


Dans un communiqué, ses amis du club de supporters Bastia 1905 ont annoncé sa remise en liberté et appelle à un autre rassemblement en soutien aux sept supporters jugés au tribunal de Reims. 

Regardez les images de sa libération, par Typhaine Urtizverea
durée de la vidéo: 00 min 45
Images de la libération de Rémi di Caro


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société manifestation affaire reims-bastia