La Station spatiale chinoise Tiangong-1 peut-elle s'écraser sur la Corse?

Même si la probabilité de voir Tiangong-1 finir sa course aux étoiles sur la plage du Trottel à Ajaccio est infinitésimale, la station est suivie de près par les agences spatiales, depuis que les chinois en auraient perdu le contrôle.

Illustration chinoise présentant le laboratoire spatial Tiangong-1
Illustration chinoise présentant le laboratoire spatial Tiangong-1 © DALE de la REY / AFP
Selon l'Agence spatiale européenne (ESA), la Station spatiale chinoise Tiangong-1 va atteindre l'atmosphère entre le 29 mars et le 9 avril, rapporte nos confrères de franceinfo:.

Mis en orbite en 2011, ce laboratoire expérimental de 8,5 tonnes, 10m de long et 3,5m de diamètre, semble hors de contrôle des chinois depuis décembre 2015, même si ces derniers n'ont rien annoncé officiellement, si ce n'est son retour sur Terre.

Selon les observations de Stéphane Christy, expert au Centre d'orbitographie opérationnel (COO) du Cnes de Toulouse, "l’altitude de Tiangong-1 diminue de quelques kilomètres par jour (…)avec une tendance à l’accélération".

De là, les agences spatiales ont réussi à extrapoler une zone dans laquelle la station devrait rentrer dans l'atmosphère, "entre les latitudes 42,8°S et 42,8°N." Plusieurs zones françaises sont potentiellement concernées, dont la Corse.

"Pour suivre l'entrée de la station chinoise en phase finale, le COO devrait passer en alerte renforcée à partir du 26 mars", rapporte franceinfo: et "obtenir des mesures supplémentaires d’autres radars français", comme celui de la base militaire de Solenzara en Corse.

Même si, d'avis d'experts, "le risque d'être touché par un débris est 10 millions de fois plus faible que le risque d'être frappé par la foudre sur une année".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sorties et loisirs espace sciences