Tentative de record féminin du GR20 : Karen Courcelle jette l'éponge

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.S.

À la suite de douleurs abdominales, Karen Courcelle a été contrainte d'abandonner vendredi en fin d'après-midi dans sa tentative de record du GR20. La traileuse originaire de Vescovato se trouvait à proximité du lac de Ninu.

Après 12 heures d'efforts intenses dans la chaleur de la montagne corse, Karen Courcelle n'a pu aller au terme de sa tentative de record féminin du GR20.

Partie ce vendredi matin à 5 heures de Calenzana, la traileuse gapençaise originaire de Vescovato a dû se résoudre à jeter l'éponge vers 17 heures au moment d'atteindre le lac de Ninu. La faute à des douleurs abdominales dues au déplacement de deux côtes.

Si Karen Courcelle était dans les temps lors de son passage dans le premier secteur d'Ascu, elle accusait en revanche un peu de retard au pointage suivant de Verghju. Les douleurs abdominales se faisant davantage ressentir, elle effectue une longue pause et se fait ausculter par son kiné avant de repartir vers le lac de Ninu où elle décidera finalement d'abandonner. 

Deuxième tentative

Âgée de 49 ans, la traileuse casincaise, vice-championne de France dans la catégorie Trail long, avait déjà tenté de battre le record féminin de l'impitoyable GR. En juin 2019, elle avait dû affronter une forte canicule qui l'avait contrainte à considérablement lever le pied, effectuant son parcours en une soixantaine d'heures.

Cette fois, Karen Courcelle semblait bien partie mais ses douleurs abdominales ne lui auront pas permis de s'approcher du nouveau et - tout récent - record établi par Anne-Lise Rousset. Mardi dernier, la traileuse de Haute-Savoie avait pulvérisé le chrono, bouclant les 173 kilomètres entre Calenzana et Conca en 35 heures et 50 minutes.