Cet article date de plus de 6 ans

Un militant écologiste corse arrêté pour avoir voulu empêcher le massacre de dauphins aux îles Féroé

Xavier Figarella, 24 ans, fait partie de l’ONG Sea Shepherd. Il a été arrêté la semaine dernière sur les Iles Féroé pour avoir tenté d’empêcher une pratique traditionnelle, le "Grindadrap", un massacre de dauphins. Après une nuit de prison le Bastiais a été libéré sous conditions. 
C’est une coutume sur les Iles Féroé, qui daterait de plus de 400 ans. Chaque année, le "Grindadrap"  a lieu. Cela consiste à attirer des bancs entiers de dauphins globicéphales sur les côtes pour les tuer, à coups de couteau, de pieux ou de crochets. Jusqu’au dernier. Une tradition, un massacre.
Une pratique qui a scandalisé Xavier Figarella, jeune bastiais de 24 ans, officier dans la marine marchande. Ce qui l’a incité à rejoindre l’ONG écologiste Sea Shepherd, qui dénonce chaque année la monstruosité et l’illégalité de cette pratique.

La semaine dernière, les membres de l’ONG ont tenté d’éviter ce massacre. Xavier a été arrêté, tout comme 4 autres membres de l’ONG par les autorités danoises. Après avoir été emprisonné une nuit, le jeune corse a été relâché. Il a cependant interdiction de quitter le territoire, (son passeport lui a été confisqué) jusqu’à son procès prévu d’ici trois semaines.

Xavier risque entre 2 et 10 ans d’emprisonnement et jusqu’à 25.000 couronnes d’amende (3.350 euros). Ce qui n’entache en rien la motivation du jeune militant : "J’ai reçu beaucoup de messages de soutien, ça m’incite à continuer le combat."



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société écologie