• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Xylella Fastidiosa : le laboratoire de la santé des végétaux d'Angers analyse les prélèvements effectués en Corse

Depuis 15 ans ce laboratoire veille à l'apparition de la bactérie sur le territoire français. Et depuis le 22 juillet sa présence a été détectée sur 17 prélèvements de "polygales " en provenance de Corse. Mais il s'agirait d'une souche différente de celle qui décime les oliviers en Italie.

Par CS

Les botanistes de la Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles ont effectué 540 prélèvements de végétaux depuis le début de l'été, et tous ont été envoyés pour analyse au laboratoire angevin de la santé des végétaux. Il faut alors 48 heures aux scientifiques pour étudier les échantillons et rendre leurs résultats.

Agnès Poirier, direction régionale agriculture & forêts

Identifiée en Corse pour la première fois le 22 juillet, Xylella Fastidiosa, qui fait des ravages terribles en Italie où des milliers d'oliviers centenaires ont dû être abattus, n'a été trouvée à ce jour que sur des plantes d'ornements insulaires, les "polygales à feuille de myrte", importées d'Italie.
"A priori ça représente un danger, mais uniquement pour les polygala. Et encore il s'agirait d'une sous-espèce multiplexe, donc différente de la sous-espèce qui a été identifiée en Italie" déclare une des responsable du laboratoire.

reportage de Clément Massé et Gwenaël Rihet
Laboratoire de la santé des végétaux

Une crainte demeure : que la bactérie migre vers les oliviers corses. La veille reste donc très active et la destruction par le feu des végétaux infectés systématique.


A lire aussi

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus