Electricité, panneaux solaires, isolation : attention aux arnaques !

© France 3 Midi-Pyrénées / S. Djian
© France 3 Midi-Pyrénées / S. Djian

Partout dans  nos régions, les cas d'arnarque à l'énergie se multiplient, faisant des centaines de victimes. Certains changent de fournisseur d'électricité sans s'en rendre compte. D'autres s'endettent en pensant faire des économies. Des précautions sont à prendre avant toute décision. 

Par Marie Pujolas


La secrétaire d'Etat à la transition écologique Emmanuelle Wargon est enfin montée au créneau ce 22 septembre sur le sujet des arnaques et des démarchages abusifs, qui se répandent dans le secteur de la rénovation énergique des bâtiments. Elle a annoncé sur lors du "Grand rendez-vous" d'Europe 1/CNews/Les Echos, le lancement d'un plan de lutte sur le sujet. Elle a notamment dénoncé le fait que des milliers de ménages peuvent bénéficier d'une aide précieuse à a conversion chaque année et que certains hésitent. "Comme il y a des abus et des arnaques, les gens n'ont plus confiance, et, du coup, les vraies aides qui permettent vraiment de faire des progrès sont cachées par ces abus, par ces arnaques", a-t-elle déclaré. ""On va faire plus de contrôle sur les artisans et on va aider les Français à savoir comment se repérer dans tout ça" a-t-elle ajouté. 

Des dizaines de victimes dans l'Aisne

"Quand j'ai reçu le contrat, je me suis aperçue que ce n'était pas ma signature. Je n'ai signé aucun papier. Ils ont signé à ma place" explique Valérie Drocourt, qui habite Montescourt-Lizerolles, dans l'Aisne. Comme elle, une quarantaine de particuliers ont été victimes d'une arnaque au fournisseur d'électricité ou de gaz. Leurs contrats ont été résiliés à leur insu et transférés vers un autre opérateur, l'espagnol Iberdrola. La technique est assez simple : le démarcheur demande à voir le compteur ou une facture pour comparer les offres et note les numéros de contrats. Facile ensuite de résilier auprès de l'opérateur historique et de faire un nouveau contrat. Des méthodes dénoncées par l'entreprise, qui reporte la faute sur les prestataires. La direction d'Iberdrola a déclaré à nos confrères de France 3 Picardie : "Tous nos partenaires signent un code éthique et doivent se conformer au process strict que nous mettons en place afin que nos clients souscrivent à nos offres en toute connaissance de cause".  

La confession d'une ancienne démarcheuse

Aucune expérience requise, un bon salaire, 3 jours de formation, l'offre de poste est alléchante. Une jeune femme, qui a démissionné au bout de quelques mois, livre un témoignage édifiant sur les méthodes employées. Mensonge, extorsion de signature...les personnes âgées et étrangères sont les premières cibles de ces employés zélés. 
Témoignage d'une démarcheuse
Quand la jeune femme a fait part à son employeur de ses réserves, on lui a répondu qu'il ne fallait pas avoir de scrupules.
Suite du témoignage d'une démarcheuse

Isolation à 1 euro et panneaux de solaire 

Ces arnaques ne concernent pas seulement le gaz et l'électricité. L'isolation et l'installation de panneaux solaires sont aussi concernés. Certains particuliers sont harcelés de coups de téléphone et finissent par craquer. Les autorités rappellent que la plupart du temps, les arnaques débutent au téléphone ou sur internet. La rénovation énergétique d'un logement n'est pas obligatoire et des critères sont à respecter. Un devis doit être établi et en aucun cas les travaux ne peuvent débuter sans qu'un artisan ne soit venu sur place. C'est ce que rappelle, dans le Gers, Céline Péres, conseillère en énergie. 
Les conseils de Céline Péres , conseillère Espace info énergie du Gers
Pour plus de sécurité, sachez que L'Ademe, l'agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie a créé un portail internet, Faire, pour aider les particuliers à entreprendre, sans danger, des travaux de rénovation et bénéficier de toutes les aides gouvernementales. Toutes les entreprises qui ne respecterons pas les règles et qui, par exemple, autoriseront le démarchage abusif, seront radiées du site. Une sécurité pour le consommateur. Mais la prudence reste de mise.

 

Sur le même sujet

"VersaillesVR, le château est à vous"