Coupe d'Europe : le Biarritz Olympique, a compromis ses chances de qualification pour les quarts de finale en s'inclinant chez les Irlandais

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.H.

Biarritz s'est incliné (22-14) sur le terrain di Connacht vendredi pour le compte de la 3ème journée de la Coupe d'Europe. Un résultat qui permet aux Irlandais de prendre la 2ème place de la poule 3 devant les Basques

Biarritz a considérablement souffert face à une formation irlandaise qui pris le jeu à son compte et a su davantage bonifier ses ballons. Les Biarrots ont contraire, se sont perdus dans des phases statiques, essayant de fixer en permanence le pack adverse pour repartir au ras, sans jamais mettre à mal un solide défense de Connacht. Il faut dire que, dès qu'ils ont essayé de mettre du mouvement au ballon, celui-ci a souvent été avorté par des ballons tombés à l'image   de cleui perdu en tout début de match, récupéré par McSharry qui a servi Vanikoro. L'ailier a ensuite déboulé 50 m pour aller marquer le seul essai irlandais. Mais le BO  dû courir après le score. Ensuite, le Connacht, auteur également  a fait la différence au pied grâce à l'ex-ouvreur de l'Ecosse Dan Parks, qui a passé deux drops, trois pénalités et une transformation, contre trois pénalités à Yachvili.

L'équipe basque a multiplié les fautes, perdant des munitions dans des regroupements, et a été copieusement dominée territorialement par ce qui n'est que la quatrième province irlandaise, une formation de queue de peloton en Ligue celtique. Les Irlandais ont montré beaucoup plus d'envie et ont été bien plus entreprenants en attaque que des Biarrots bousculés du début à la fin. A part lors d'une bonne période aux alentours de l'heure de jeu, qu'ils n'ont pas pu concrétiser par des points, les Biarrots n'ont jamais réussi à imposer leur physique. Ils auraient pu sauver les meubles en ramenant un point de bonus défensif après un essai en force d'Harinordoquy, validé par l'arbitrage vidéo durant le temps additionnel, mais Dimitri Yahcvili, pas dans un bon jour lui non plus n'a pas pu le transformer. Le BO très décevant, a compromis son avenir européen, il lui sera en effet difficile d'accrocher une des deux meilleures deuxième places.