Groupe Altia : Inquiétude des salariés et des habitants sur les deux sites limousins

Les réactions sont nombreuses après la réunion au Ministère du redressement productif mercredi à Paris. A La Souterraine et Bessines-sur-Gartempe,  l'équipementier automobile emploie près de 500 salariés qui s'interrogent sur leur avenir. 

© France 3 Limousin
Les difficultés financières du groupe Altia suscitent de nombreuses réactions à Bessines mais également à la Souterraine où l'équipementier automobile est installé. Des menaces pèsent en effet sur l'avenir de l'entreprise qui emploie 326 salariés en Creuse et 160 salariés en Haute-Vienne, selon les chiffres des syndicats. Altia qui travaille pour PSA et Renault n'est également pas épargné par la crise du secteur automobile.
Après une réunion avec une conseillère d'Arnaud Montebourg, au Ministère du redressement productif mercredi 6 février, les salariés font un bilan mitigé. Les organisations syndicales, qui remettent en cause la stratégie financière du groupe, demandent désormais l'aide du fond de modernisation des équipementiers automobiles, le FMEA. Ils demandent en plus l'intervention de l'Etat.

Une réunion publique est organisée vendredi soir 8 février à la Souterraine. 

Réactions recueillies jeudi par Marine Guigné et Jean-Marie Arnal avec, comme intervenants : 
- Jérôme Imbert, Délégué CE CGT Altia La Souterraine
- Bruno Grimaux, Délégué FO Altia Bessines





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises social économie emploi