Cet article date de plus de 8 ans

La redistribution des produits surgelés en question

Les associations caritatives vont pouvoir recevoir les plats préparés retirés de la vente . Selon le Ministre de la Consommation, Benoît Hamon il existe «une disposition réglementaire qui prévoit qu'on puisse faire le don de produits qui ont connu un défaut d'étiquetage».
Dans un centre des restos du coeur ce matin
Dans un centre des restos du coeur ce matin © France 3
C'est aux associations d'accepter de recevoir ces plats ou non , plusieurs associations se disaient intéressées à condition que les garanties sanitaires soient réunies. "Il n'y aucun risque sanitaire" a déclaré Benoit Hamon le ministre de la Consommation. Reste cependant beaucoup d'interrogations, notamment sur la mise en oeuvre de cette redistribution, les plats surgelés nécessitant des frais de stockage et de transports importants.


Selon la Fédération du Commerce et de la distribution :

"L'ensemble des produits retirés des rayons ont été conservés et non détruits. Ils ont été stockés dans des chambres froides, respectant toutes les conditions sanitaires nécessaires. On est actuellement en discussion avec les associations caritatives et les administrations pour voir dans quelle mesure ces produits peuvent être donnés", a déclaré une porte-parole.

Reportage à Poitiers à suivre de Patricia Périn et Laurent Gautier intervenants Sylvie Pain, Responsable Restos du Coeur "Grand Maison", François Broquereau, Président de la Banque Alimentaire de la Vienne
La redistribution des produits surgelés en question




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation