Le dossier de la grande vitesse en Limousin s'invite à l'Assemblée Nationale

Des élus limousins participaient à la réunion organisée à l'Assemblée Nationale. / © Florian Roulies
Des élus limousins participaient à la réunion organisée à l'Assemblée Nationale. / © Florian Roulies

Comment moderniser la ligne ferroviaire historique Paris-Orléans-Limoges-Toulouse ? C'est le sujet d'un colloque organisé aujourd'hui à Paris, en plein débat sur la LGV...

Par François Clapeau

A la tribune, deux députés limousins : la corrézienne Sophie Dessus et le creusois Michel Vergnier.
Ce dernier s'est récemment opposé aux élus haut-viennois. Selon lui, la LGV Limoges-Poitiers pourrait affaiblir la ligne traditionnelle et entraîner la diminution du nombre de dessertes de son département.

Aussi présent, mais dans l'assemblée, le député maire de Limoges Alain Rodet, qui lui défend le projet de LGV Limoges Poitiers.

Le député maire de Limoges Alain Rodet assiste à la réunion. / © Florian Roulies
Le député maire de Limoges Alain Rodet assiste à la réunion. / © Florian Roulies


Voici le communiqué publié par les députés présents à l'issue de la réunion : 

"Ce jeudi 21 mars, 150 personnes (associations, élus, usagers) ont participé à la table ronde sur la ligne Paris Orléans Limoges Toulouse (« POLT »), à l’initiative des députés dont les circonscriptions sont traversées par POLT.

Tous les députés ont tout d’abord regretté le message du courrier du 25 janvier dernier du directeur général des infrastructures, proposant de réduire à 4 le nombre d’allers-retours par jour sur la ligne.

Le débat s’est organisé autour de 3 questions :

1. Le renouvellement total d’un matériel devenu obsolète.
Sur ce point, RFF et la SNCF ont fait une proposition à l’Etat, autorité organisatrice de la ligne POLT de remplacer les voitures actuelles par des rames TGV de 1ère génération. Toutefois, nous insistons sur la nécessité d’avoir des rames qui permettent réellement une interconnexion au réseau européen à grande vitesse, pour un certain nombre de dessertes.

2. Les mesures nécessaires pour réduire les nuisances liées aux travaux nécessaires qui viennent d’être engagés sur la ligne. A ce stade, aucune réponse nouvelle n’a été apportée par la SNCF ni RFF, qui maintiennent la fermeture de la ligne sur 5 week-ends. Nous espérons néanmoins qu’une discussion puisse s’engager.

3. Nous nous réjouissons que le Ministère des Transports, par la voix de Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministre, propose de participer à la création d’un schéma directeur de la ligne POLT, avec la SNCF et RFF, après avoir pris connaissance des conclusions de la commission Mobilité 21, et du plan de modernisation national de RFF.
Ce schéma directeur portera sur l’infrastructure, les matériels roulants et les dessertes, tant pour les voyageurs que pour le fret."

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus