Cet article date de plus de 7 ans

Mosquée de Limoges : de nouvelles dégradations

Du sang a été projeté dans la nuit sur les deux portes de la Mosquée de Limoges. Les dégradations constatées par le gardien à 4h30, celui-ci a immédiatement informé le recteur qui a avisé les services de Police. Il s'agit d'une énième provocation pour le recteur de la Mosquée.

© Privé
A 4h40, le gardien de la mosquée à appelé le Recteur pour signaler des traces de sang sur les deux portes, principale et secondaire, avec des éclats sur les murs. La police a constaté les dégats et des analyses sont en cours. Les agents municipaux ont nettoyé les lieux à la première heure.

© Privé


Le recteur de la Mosquée a fait connaître sa lassitude et son écoeurement face à de tels agissements qu’il considère comme de la provocation. Interview de Fethi Belabdelli.



En sept mois, la mosquée a fait l’objet de tags, d’excréments, d’un envoi postal de viande. Les auteurs de ces précédents agissements n'ont pas été identifiés.


Le Préfet de région Limousin et le Préfet de la Haute-Vienne ont confirmé le renforcement de la surveillance des lieux de culte notamment par des patrouilles et la présence de fonctionnaires de police au moment des offices.

Le Préfet s’est par ailleurs entretenu avec le Président des musulmans de Limoges ainsi qu’avec le recteur de la Mosquée, pour « condamner cet acte contraire aux principes de la République et de la laïcité et les assurer de la grande attention de l’Etat à ces faits », alors même que l’enquête judiciaire sous l’autorité du parquet est ouverte pour en rechercher les auteurs.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers religion