• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les ateliers du bocage sous pression

L'unité smartphones et téléphones portables est en plein essor. / © France 3 Poitou-Charentes
L'unité smartphones et téléphones portables est en plein essor. / © France 3 Poitou-Charentes

L'entreprise Deux-Sévrienne doit reclasser 59 salariés pour cause de concurrence jugée parfois déloyale. La visite cet après-midi de Delphine Batho pourrait être utile.

Par Jérôme Vilain

Les Ateliers du bocage réparent ou recyclent les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes et même les écrans de télévision. L'entreprise collabore avec Emmaüs et fait la part belle aux salariés en réinsertion.

La récupération et le recyclage de matériel électronique attire de plus en plus les entreprises plus traditionnelles. Du coup, la concurrence est de plus en plus rude, puisqu'elle utilise la délocalisation pour faire chuter les coûts de production.

Résultat, deux gros marchés portant sur le recyclage des cartouches d'imprimantes ont été perdus par les ateliers du bocage, obligeant l'entreprise à supprimer 59 postes.
Selon son directeur, Bernard Arru, les salariés ne seront pas au chômage mais seront reclassés dans l'unité smartphone qui est, elle, en plein développement.
La venue ce vendredi aprés-midi de Delphine Batho aux Ateliers du bocage sera l'occasion pour Bernard Arru de demander à la ministre de l'Environnement de favoriser les entreprises citoyennes qui travaillent dans le développement durable par rapport aux autres.

Reportage signé Jérôme Vilain et Céderic Cottaz

Les ateliers du bocage sous pression

 

Sur le même sujet

Avenir de la salle des Pas Perdus du Palais de Justice de Poitiers : interview d'Alain Claeys

Les + Lus