Cet article date de plus de 8 ans

La Compagnie Pipototal embarque le public de Mimos dans son vaisseau

Sur l'esplanade Badinter, elle attend immobile, immense. 12 tonnes de métal enchevêtrées pour former un espace de 13 m de diamètre, 11 mètres de haut. Un monstre de rouille sans vie. Mais ce soir à 22h, la machine va se réveiller et commencer sa rotation. 
© Benedicte Deramaux
 "Boîte à musique", "manège" ou "vaisseau spatial", Basculoscopia enferme à bord un groupe qui vit selon les règles imposées par l'un d'entre eux. Un dictateur au pouvoir. "Quelqu'un qui règne sur une mini-société et qui aliène son peuple pour vivre à son aise" raconte Philippe Geffroy fondateur de la Compagnie. Mais un intrus pénètre dans cet espace restreint, grain de sable qui pourrait faire dérailler la machine. 

La Compagnie Pipototal avait clôturé Mimos 2007 avec sa parade Déambuloscopie. Elle ouvre l'édition 2013 avec Baculoscopia. Depuis 25 ans, elle se définit comme "une poésie acrobatique sur des allégories mécaniques naïves". Elle conçoit d'immenses machines, actionnées par la seule force de ses acrobates et comédiens. 
Pour la première fois, confesse Philippe Geffroy, ils ont utilisé un moteur .... de machine à laver pour bouger 12 tonnes de métal. 
Une horloge mécanique au rythme des musiciens qui entraîne le public dans des "escapades oniriques" "à la découverte d'un monde poético-métallique". A découvrir ce soir à 22h, esplanade Badinter à Périgueux. 

Le reportage Bruno Ardouin et Pascal Tinon

durée de la vidéo: 02 min 09
Mimos : Pipo Total



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival mimos culture art spectacle vivant