Ségolène Royal demande davantage de discipline aux membres du gouvernement

© Maxppp
© Maxppp

Alors que les prises de positions et petites phrases se multiplient depuis plusieurs jours entre des ministres du gouvernement Ayrault, Ségolène Royal appelle le gouvernement à la "discipline collective".

Par Bernard Dussol

Avec AFP


La présidente PS de Poitou-Charentes, a appelé lundi les ministres à faire montre de "discipline collective", un "devoir" pour les ministres.
Interrogée par nos confrères de France 2 sur les disputes autour de Manuel Valls, l'ex-candidate à l'Elysée à tranché: "Rien n'est pire au sein d'un gouvernement que des dissensions, des querelles, surtout sur des sujets aussi graves".

"Un gouvernement doit jouer collectif. J'appelle les ministres à rassembler leurs compétences plutôt que soustraire les compétences les unes des autres", a-t-elle insisté. "Il faut faire preuve de discipline collective et ce n'est pas le cas".
S'adressant dans l'après-midi à Poitiers à des journalistes en marge de l'annonce de la liquidation judiciaire de l'équipementier automobile Heuliez, dans les Deux-Sèvres, la présidente de la région Poitou-Charentes a estimé que "les Français ne veulent pas de querelles, ne veulent pas de zizanie, ne veulent pas de polémiques. Ils attendent un gouvernement au travail où les gens se serrent les coudes".

"Je l'entends tous les jours ici sur le territoire de la région. Il suffit de sortir dans la rue et de voir. Les ministres sont là pour apporter des solutions, pas pour créer des querelles, pas pour créer des polémiques. Parce que toutes les polémiques sont anxiogènes", a-t-elle ajouté. "Un gouvernement, ça doit décider, travailler. Et ensuite ne parler que d'une seule voix".

Reprenant un des slogans de sa campagne présidentielle de 2007, Ségolène Royal a estimé qu"il faut que les choses se remettent dans l'ordre - j'allais dire "dans l'ordre juste". Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a été critiqué par plusieurs de ses collègues à la suite de ses propos controversés sur une incapacité d'une majorité de Roms à s'intégrer en France,

Sur le même sujet

Les + Lus