Retraites : une manif surtout symbolique ?

Journée nationale de mobilisation aujourd'hui contre la réforme des retraites qui devrait être adoptée à l'Assemblée Nationale cet après-midi. Plusieurs manifestations sont prévues dans la région, notamment à Bordeaux.

© Archives
On peut appeler ça un baroud d'honneur, un dernier tour de piste dans les rues en forme d'épilogue. Car si les syndicats qui s'opposent à la réforme du régime des retraites, comme la CGT et FO, veulent se faire entendre, cela ne changera pas grand chose sur le fond. 
Après une première discussion dans une atmosphère apaisée la semaine dernière à l'Assemblée Nationale, les députés, sauf improbable retournement de situation, devraient adopter le texte dans l'après-midi en première lecture. Il sera ensuite transmis au Sénat qui l'examinera fin novembre. L'allongement de la durée de cotisations, jusqu'à quarante-trois ans, n'est prévu qu'à partir de 2020 et il ne sera totalement effectif que quinze ans plus tard, en 2035.


Une faible mobilisation ?

Ceci explique peut-être la faible mobilisation de la dernière manifestation le 10 septembre. Dans un contexte économique plombé par le chômage, qui est la première préoccupation des français, les syndicats ont eu du mal à se faire entendre sur une réforme qui peut sembler bien lointaine aux yeux de beaucoup. Les organisations syndicales ne se font donc pas énormément d'illusions sur l'ampleur de la mobilisation des différentes manifestations prévues dans la région. Mais en raison d'un appel à la grève dans la fonction publique, il devrait y avoir également des perturbations dans certains secteurs comme les crèches ou les restaurants scolaires des écoles primaires.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
retraites social économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter