Le site Renault Trucks de Limoges sera épargné par le chômage partiel qui va toucher l'ensemble du groupe

Au premier trimestre 2014, entre 3 500 et 10 000 salariés français du constructeur de véhicules industriels seront touchés par cette mesure.

© France 3
La direction du groupe l' a annoncé aujourd'hui : en janvier prochain, les usines de Vénissieux, Bourg-en-Bresse et Blainville-sur-Orne devront subir entre cinq et douze jours de chômage partiel ou d'activité partielle pour faire face à "la conjoncture économique.
Pour les mois de février, des mesures du même ordre sont envisagées.

Le porte parole de la direction a précisé que le chômage partiel "permettrait d'ajuster le niveau de production à la demande du marché en conservant les effectifs" et que "les salariés toucheraient au moins 90% de leur salaire sur les jours chômés".

Seul le site de Limoges sera épargné par ces mesures
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie