Cet article date de plus de 6 ans

L'autisme, trouble envahissant du développement

Il est difficile de reconnaître les premiers signes de l'autisme. Car il n'existe pas une mais plusieurs maladies, en fonction de sa gravité.

© BPI
Le problème est que les premiers signes de l'autisme se déclarent lentement, de manière subtile au cours de la première année de vie.

Il faut un ensemble de symptômes pour pouvoir poser le diagnostic. Si des outils de dépistage existent, les professionnels de santé sont peu informés des signes de l'autisme, aussi le diagnostic est souvent posé très tard, souvent après trois ans. Alors qu'idéalement il faudrait détecter ces troubles avant 18 mois.
Quelques signaux peuvent alerter les parents :
• Aucun babillage ou gestes pour communiquer avant un an ;
• Aucun mot avant l'âge de 18 mois ;
• Aucune phrase de deux mots de manière spontanée avant deux ans ;
• Une perte soudaine de capacités de langage ou une désocialisation brutale.
D'autres indices plus discrets peuvent également être évocateurs : peu de sourires en réponse à ceux qu'on lui fait, pratiquement pas de réponse au prénom...

Pour le moment, il n’existe aucun traitement capable de guérir les troubles autistiques. La prise en charge est uniquement symptomatique et passe par des thérapies éducatives personnalisées. Ces dernières obtiennent un maximum d’efficacité lorsqu’elles sont appliquées à un stade précoce du développement de la maladie.

Les explications du Professeur Daniel Marcelli
Chef du service de psychiatrie infanto-juvénile Hôpital Henri Laborit (Poitiers)
Décryptage: l'autisme

Vous pouvez aussi retrouver l'intégralité de l'entretien avec Daniel Marcelli

Entretien avec Daniel Marcelli

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne