Dominique Bussereau : "Ségolène Royal avait une folle envie de revenir"

Le président du Conseil général de Charente-Maritime, ancien ministre UMP et fidèle opposant à Ségolène Royal, s'exprimait ce matin chez nos confrères de BFM TV - RMC.

© Maxppp
Invité chez nos confrères de BFM TV - RMC, Dominique Bussereau  s'est exprimé sur le remaniement et a commenté ainsi le retour de la présidente de Poitou-Charentes au gouvernement : "Elle avait une folle envie de revenir" .
Estimant que Ségolène Royal avait des qualités sur la méthode, le président du Conseil général de Charente-Maritime et député UMP, a ajouté: "je suis plus réservé sur le fond, sur l'exercice de ses dossiers". 
Quant à la question de son éventuelle démission de la région Poitou-Charentes, il a jugé que "cela, c'est un problème entre elle et le président de la République et le Premier ministre". 
##fr3r_https_disabled##Sur le remaniement, Dominique Bussereau a également prédit au président François Hollande et à son nouveau Premier Ministre Manuel Valls  une "cohabitation difficile entre deux hommes qui ont, l'un et l'autre, l'ambition d'être candidat à l'élection présidentielle" de 2017. "Ca va swinguer!", a assuré ce proche de Jean-Pierre Raffarin.

Toujours dans cet entretien, il a jugé "bien" d'avoir resserré le gouvernement à 16 ministres plus le Premier, mais "il y a des domaines qu'on n'a pas traités". Par exemple, "il n'y a pas le mot Europe" ni "transports".

"Dans la case positive", les ministres "sont des pros", mais "on a pris les mêmes et on recommence", a déploré l'élu de Charente-Maritime. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique