Avanton (86) : une jeune femme mortellement frappée chez elle

C'est dans ce pavillon d'Avanton, près de Poitiers, que Marine Muccio a été tuée le 9 juin 2014. / © S.Leclère. France 3
C'est dans ce pavillon d'Avanton, près de Poitiers, que Marine Muccio a été tuée le 9 juin 2014. / © S.Leclère. France 3

A Avanton, près de Neuville-de-Poitou dans la Vienne, un drame s'est déroulé lundi en fin de journée dans une maison récente d'un lotissement près du bourg de la commune. Une jeune mère de 26 ans a été frappée à mort.

Par C.H + S.Leclère

Devant les blessures de sa mère, une des enfants âgée de 3 ans et demi est sortie de la maison pour aller chercher de l'aide dans la commune. La petite fille a été récupérée dans la rue par une habitante d'Avanton qui a appelé la gendarmerie. Cette dame qui tient la rôtisserie portugaise sur la place de la commune se dit aujourd'hui extrêmement choquée et émue. Elle a vu la fillette en culotte, tenant son doudou et le corps recouvert de sang traverser la rue pour se diriger vers l'école pour demander du secours. Elle a alors recueilli la petite fille en attendant les secours.
A leur arrivée, les gendarmes ont trouvé devant le pavillon familial le compagnon de la jeune femme en état de choc et accompagné du second enfant du couple, âgé de 18 mois et les pieds recouverts de sang. A l'intérieur de la maison, gisait le corps sans vie de la victime décédée de mort violente.
Une autopsie a été effectuée  mardi après-midi à Poitiers pour déterminer les causes du décès. 
Le compagnon, âgé de 27 ans, a été placé en garde à vue et est actuellement entendu par la brigade de recherches de la gendarmerie de Poitiers. Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte par le parquet de Poitiers et la garde à vue est prolongée.
Les enfants en bas âge ont été recueillis par les grands-parents. La petite fille qui a donné l'alerte, et semble-t'il assisté au drame, a été auditionnée à la cellule Hélios du CHU de Poitiers, créée par le parquet de Poitiers, par une enquêtrice spécialisée et une psychologue. 


La maison du drame à Avanton / © S.Leclère. France 3
La maison du drame à Avanton / © S.Leclère. France 3




Sur le même sujet

Les + Lus