Cet article date de plus de 6 ans

Les recherches d'or sur le site de Villeranges toujours contestées

Le permis "de Villeranges" porte sur la recherche de matériaux souterrains sur sept communes creusoises. Il s'étend sur plus de quarante-sept kilomètres carrés.
© France 3 Limousin
La mobilisation du collectif de vigilance sur les projets miniers ne faiblit pas. Alors que les premières investigations de recherche d'or pourraient commencer dans quelques jours, une centaine de personnes s'est réunie une nouvelle fois ce matin pour montrer que l'été n'a pas entamé leur détermination à faire annuler ce projet lancé en novembre 2013. 

Arnaud Montebourg, alors Ministre du Redressement Productif, avait donné son accord pour un permis d'exploration dans la région de Lussat. C'est la société Cominor, filiale du groupe canadien La Mancha Resources Inc., qui est chargé de rechercher pendant trois ans des mines d’or, de cuivre, d’argent, d’antimoine, de zinc, d’étain, de tungstène...

Les habitants y voient un projet dangereux pour la santé et craignent que ces recherches ne perturbent la tranquillité de la zone, en plus de la polluer. De plus, il n'y aurait pas de bénéfice économique pour la région, la population ne saurait profiter de quelconque façon à cette opération.


Intervenante : 
Chloé Dequeker, opposante au projet


durée de la vidéo: 01 min 38
VIDEO : Réouverture des mines d'or

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation