Princay (86) : la croix de la discorde restera sur la grille du cimetière

© francetv
© francetv

Un homme dont le père est enterré dans le cimetière de Princay conteste la présence d’une croix au-dessus du portail. Le conseil municipal a tranché vendredi. La croix ne sera pas enlevée.

Par François Gibert

Cette croix de 20 centimètres surplombe le portail du cimetière de la petite commune de Prinçay (86)
Depuis août dernier, un habitant de Périgueux dont le père est enterré ici depuis 12 ans exige que la croix soit sciée au nom de la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat concernant le domaine public.

La gestion des cimetières incombe à la commune. En France, les cimetières sont devenus des propriétés communales où tous les habitants ont le droit d'élire sépulture. Il ne leur est pas permis d'y établir des zones confessionnelles.

Les élus de Princay, réunis en conseil municipal vendredi soir, se sont prononcés unanimement pour le maintien de cette croix.

Frédéric Mignon, maire de Princay, expliquait ce choix à nos confrères de la Nouvelle République: "Je ne me sens pas à même de juger et de modifier l'aspect d'un site classé: je propose de laisser les choses en place, en attendant une décision des autorités de l'Etat ou, éventuellement, de la justice."
cimetière de Princay

 

Sur le même sujet

Interview de Laurence Mayerfeld, directrice de France 3 Nouvelle-Aquitaine

Les + Lus