Bernard Combes veut garder un lien direct avec François Hollande à l'Elysée selon "Le Monde"

C'est "l'histoire du jour" que rapporte Nicolas Chapuis dans les colonnes du quotidien, dans son édition du mercredi 29 octobre 2014 : la guerre des "Bernard" ferait rage à l'Elysée

TULLE LE 22/04/2012 : Bernard Combes avec François Hollande
TULLE LE 22/04/2012 : Bernard Combes avec François Hollande © PHOTOPQR/LA MONTAGNE/ A GAUDIN
Selon l'article du Monde, la nomination de Vincent Feltesse à la tête du pôle "Élus et études" de l'Élysée en avril dernier ne semble pas convenir à deux des trois conseillers spéciaux du président : Bernard Combes et Bernard Poignant :

M. Feltesse a commandé un note de travail à M. Combes. Une requête restée lettre morte. Les invitations aux réunions hebdomadaires n'on pas plus de succès. Seul M. Rullier y assiste. M. Combes argue du fait qu'il n'est à Paris que deux jours par semaine.


Ancien assistant parlementaire de François Hollande, Bernard Combes n'apprécie sans doute pas de perdre le lien direct avec le Président, situation qui découle de la nomination de Vincent Feltesse. Il en est de même, selon Le Monde, pour Bernard Poignant, un ami de longue date de François Hollande...


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter