Cet article date de plus de 6 ans

Les répercussions du réchauffement climatique en Poitou-Charentes

L'espace Mendès-France de Poitiers organise ce jeudi matin un Forum citoyen en présence du climatologue Hervé Le Treut. Cet expert du GIEC alerte sur les effets du réchauffement climatique dont les répercussions sont prise en compte dans une étude de la Chambre d'Agriculture du Poitou-Charentes.
© Maxppp
Ce Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé en 1988 en vue de fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques. Et force est de constater qu'à chacun de ses rapports le GIEC enfonce un peu plus le clou sur l'état de dégradation de la couche d'ozone qui entoure la Terre.


La situation en Poitou-Charentes

L’évolution des températures est une préoccupation pour le monde agricole dans la mesure où le réchauffement climatique affecte directement le travail de récolte des différentes cultures. La situation en Poitou-Charentes depuis le milieu du XXème siècle est conforme à celle observée en France métropolitaine, comme le démontre une étude d'Oracle ( l' Observatoire Régional sur l’Agriculture et le Changement cLimatiquE) qui relève notamment que l’augmentation de température sur les 60 dernières années est très proche de 0,3°C par décennie.

L'étude révèle aussi que l’augmentation des températures depuis 60 ans (+ 0,3 °C par décennie) est trois fois plus forte que celle observée sur l’ensemble du XXème siècle (+ 0,1°C par décennie), illustrant ainsi l’accélération du réchauffement observée depuis le milieu du XXème siècle et plus encore depuis les années 1970.

L’accélération du réchauffement, observée depuis environ 3 décennies en Poitou-Charentes comme en France, impacte donc fortement l’agriculture. Au cours des 50 dernières années, le nombre annuel de jours de gel a décru en Poitou-Charentes d’environ 1,5 à 2,5 jours par décennie.
Moyenne trentenaire des températures moyennes annuelles
Moyenne trentenaire des températures moyennes annuelles © poitou-charentes.chambagri.fr

Les tendances linéaires calculées sur la période 1950-2000 mettent en évidence un réchauffement moyen d’environ 0.25°C/décennie sur cette période (ex : 0.24°C par décennie pour Poitiers et 0.28°C par décennie pour La Rochelle).

La température moyenne annuelle en Poitou-Charentes a augmenté au même rythme que sur l’ensemble de la France métropolitaine, à savoir d’environ 1°C sur le XXème siècle. Depuis le milieu des années 1980, le réchauffement s’est accentué, avec une augmentation supérieure à 0,3°C par décennie.

Cet accroissement important des températures, plus rapide sur les trois dernières décennies, impose aux agriculteurs de réactualiser les références climatiques utilisées afin de mieux déterminer les dates de semis et les choix de variétés notamment. Anticiper les conditions thermiques des prochaines années permet en effet de réduire leur incidence sur les récoltes.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement agriculture archives réchauffement climatique