Cet article date de plus de 6 ans

Le Festival de BD d'Angoulême veut maintenir le scrutin pour son Grand Prix

Alors que des auteurs de BD ont lancé une pétition pour demander que le Grand Prix de la Ville d'Angoulême soit attribué d'office à Charlie Hebdo, la direction du Festival veut conserver le mode de désignation actuel par scrutin mais créer un "Prix de la liberté d'expression" qui sera pérennisé.
Depuis quelques jours, après l'annonce de la création d'un Prix de la liberté d'expression, centré autour du dessin de presse, des auteurs de BD ont lancé une pétition sur internet pour suspendre les votes du Grand Prix annuel de la Ville d'Angoulême afin de l'attribuer à Charlie Hebdo.
Mais aujourd'hui, l'équipe du festival annonce son intention de mener à son terme le vote pour désigner le Grand Prix de cette année.

"2 000 auteurs ont déjà voté et nous ne souhaitons pas remettre le principe démocratique du vote" nous a affirmé ce matin par téléphone, Franck Bondoux, délégué général du festival.

Un Grand Prix inscrit dans le temps

Chaque année, les professionnels du 9ème art sont appelés à voter parmi une liste de candidats pour désigner le futur Grand Prix, qui sera également le président de l'édition suivante. Les finalistes pour cette 42ème édition, sont Katsuhiro Otomo, Alan Moore et Hermann.

En revanche en créant "le Grand Prix Charlie de la liberté d'expression" nous souhaitons créer un grand prix appelé à perdurer et à prolonger l'hommage à Charlie dans le temps, nous a expliqué Franck Bondoux.

Le Festival a fait un choix: "celui d'inscrire la disparition des auteurs de Charlie Hebdo et de ceux qui se trouvaient à leurs côtés dans une action qui puisse avoir une résonance dans l'avenir", soulignent les responsables du Festival International de la Bande Dessinée dans un communiqué.


Ne pas se laisser déborder par l'émotion

Pour cette raison, et parce que certains responsables de Charlie Hebdo ont eux-mêmes évoqué le fait qu'il est essentiel de ne pas se laisser déborder par l'émotion, le choix a été fait de créer un "Prix de la liberté d'expression", une récompense à laquelle le Festival espère pouvoir associer le nom de Charlie.
"Mais, cela ne sera fait que si ceux qui en détiennent, seuls, la légitimité en sont d'accord." ajoute le Festival. Franck Bondoux, le délégué général, rencontre aujourd'hui à Paris l'équipe de Charlie Hebdo pour en discuter. Si l'accord est donné, ce prix s'appellera " Le Grand Prix Charlie de la Liberté d'Expression."
"C'est pourquoi, même si attribuer le Grand Prix du Festival d'Angoulême à Charlie Hebdo a été un premier réflexe, il est apparu que cette idée n'était pas forcément la meilleure", soulignent les responsables du Festival.


Le vote, un acte de résistance conter la terreur

Le choix de maintenir le scrutin pour le Grand Prix, c'est "refuser que des auteurs de bande dessinée, parmi les plus importants au monde, ne soient pas primés cette année, en raison du fait que des assassins ont tenté de répandre la terreur dans notre pays".
Près de deux mille auteurs ont déjà voté. Ce vote a une portée internationale et il est "le symbole du respect des cultures et des échanges culturels entre les créateurs du 9e Art et entre les peuples qui sont les lecteurs de leurs oeuvres", relève le communiqué.
C'est pourquoi le Festival invite le collège des auteurs à poursuivre leur participation à cette élection du Grand Prix 2015 en considérant, pour sa part, que leur geste aura valeur d'acte de résistance.


Un hommage execeptionnel pendant le festival 2015

Le Festival met également tout en oeuvre "pour que son édition prochaine soit un temps de mémoire, de réflexion partagée, de résistance et de solidarité. Il travaille par conséquent sans relâche afin que d'autres actions portent l'esprit Charlie à partir du 29 janvier et au delà". Franck Bondoux doit d'ailleurs évoquer les modalités de l'hommage qui sera rendu cette année à Angoulême avec l'équipe de Charlie Hebdo ce mardi. On sait déjà qu'une exposition rétrospective de dessins sera consacrée au journal satirique.
Le reportage à Angoulême de Jérôme Deboeuf et Cécile Landais sur l'hommage que le Festival rendra à Charlie Hebdo cette année.
durée de la vidéo: 01 min 47
Le Festival de la BD d'Angoulême et l'hommageà Charlie Hebdo

Lire aussi : Festival de la BD d'Angoulême : une pétition pour attribuer le Grand Prix à Charlie Hebdo



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival bd d'angoulême hommage