Naissance d'une monnaie locale complémentaire en Limousin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Rio .

Favoriser les échanges commerciaux des professionnels en Limousin : c'est l'objectif de Lou Pélou, une monnaie locale complémentaire. Il s'agit d'une initiative citoyenne qui s'inscrit dans un phénomène planétaire. Elle a été mise en circulation ce week-end du 31 mai.

Une initiative citoyenne qui ne cesse de prendre de l'ampleur ...

Une trentaine de monnaies locales complémentaires sont en fonctionnement aujourd'hui en France, et autant sont en projet. Près de 500 systèmes d'échanges basés sur le temps, principalement des Systèmes d’échanges locaux (SELs) mais aussi une quinzaine d’Accorderies. Ainsi, des

dizaines de milliers de citoyens ont choisi d’utiliser d’autres monnaies que la seule monnaie centrale pour effectuer leurs transactions et leurs échanges.
Un phénomène auquel il faut ajouter celui des milliers d’entreprises, toujours plus nombreuses, qui s’impliquent ou souhaitent s'impliquer dans des systèmes de paiements inter-entreprises en unité de compte spécifique. Le phénomène est certes très récent (les plus anciennes expériences de monnaies ont à peine plus de 5 ans) mais il est en expansion constante et l’intérêt que lui portent désormais les acteurs territoriaux ne cesse de se confirmer.



Le développement que connaît la France actuellement dans ce domaine s’inscrit dans un mouvement planétaire de grande ampleur puisqu’on estime en effet à environ 5 000 le nombre de monnaies complémentaires dans le monde. La crise financière des subprimes puis celle des dettes souveraines de 2008 a d’ailleurs contribué à l’accélération du développement de ces innovations monétaires.



Celles-ci peuvent prendre des formes très variées : monnaies à l’initiative des citoyens sur un territoire restreint, monnaies affectées à un type de produits particuliers, monnaies anti-crise mises en place uniquement entre entreprises et acteurs économiques,… Mais tous ces dispositifs innovants ont un point commun : celui d’être relié, d’une manière ou d’une autre, à la monnaie légale, c’est-à-dire celle communément admise par la population et ayant un cours légal garanti par la puissance publique. Car, pour la plupart de leurs promoteurs, il ne s’agit pas de remplacer le système monétaire existant mais plutôt de remédier aux faiblesses inhérentes à un système centralisé basé sur une seule monnaie principalement issue du crédit bancaire. Bref, de « complémenter » le système comme on dit aussi cela d’une alimentation présentant des insuffisances pour maintenir la personne en bonne santé.



Extrait du rapport remis le 8 avril 2015 à Carole Delga, Secrétaire d’État chargée du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire, sur les monnaies locales complémentaires et les systèmes d’échange locaux. La mission d'étude a été réalisée à la demande de la Ministre du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité, de la Secrétaire d’État chargée du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire, de Jean-Philippe MAGNEN, Vice-président de la région Pays de la Loire, chargé de l’Emploi, de la Formation professionnelle et des métiers de demain et de Christophe FOUREL, chef de la mission prospective à la direction générale de la cohésion sociale.



Reportage à La Porcherie (87), avec :


Patrick Braekman, Co-président du Chemin Limousin

Florence Tutiau, Association Le Champs des Arts

Claudine Neil, Restauratrice à La Porcherie



durée de la vidéo : 01min 54
©France 3 Limousin














Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité