Lutte contre le cancer : une journée pour sauver sa peau

© francetv
© francetv

Plus de 220 centres de dépistage des cancers de la peau sont ouvert gratuitement aujourd'hui. Que vous vous protégiez du soleil, ou pas, faites examiner votre peau et vos grains de beauté car les mélanomes ont triplé en 25 ans en France. 

Par François Gibert

Les ultraviolets sont dangereux pour notre peau. Nous avons beau le savoir, il est difficile de résister au plaisir d'un teint hâlé. Résultat : les cancers de la peau détiennent un triste record, celui de la plus importante progression depuis 20 ans.
Près de 80 à 90 000 nouveaux cas de cancer de la peau sont diagnostiqués chaque année.
1300 personnes meurent chaque année d'un cancer de la peau.
7 000 nouveaux cas de mélanomes qui sont diagnostiqués chaque année en France.

L'incidence du mélanome, forme de cancer de la peau la plus sévère, croît depuis plusieurs décennies et double tous les 10 ans depuis 1945 dans tous les pays du monde.

Le dépistage des différentes formes de cancers de la peau (mélanomes et carcinomes) relève de l'expertise des spécialistes formés et expérimentés que sont les dermatologues. Tout retard ou toute erreur de diagnostic peut engendrer une perte de chances et engendre le recours à des traitements lourds.


Veiller au grain

Tout grain de beauté qui grossit et prend l'un des caractères cités doit être examiné par un spécialiste, qui pourra l'enlever sous anesthésie locale et le faire analyser pour savoir s'il s'agit d'un mélanome. Inutile de toucher aux autres. Leur risque de cancérisation est très faible.
Certaines caractéristiques doivent attirer l'attention. On peut s'en souvenir grâce à la règle ABCDE :
  • A = asymétrie (la forme est irrégulière) ;
  • B = bords (les contours sont déchiquetés) ;
  • C = couleurs (le mélanome est souvent bicolore) ;
  • D = diamètre (supérieur à un demi-centimètre) ;
  • E = évolution (l'aspect se modifie).

Combattre la toast attitude

C'est  le bronzage à outrance, qui consiste à se faire "griller" au soleil comme un toast. Il s'agit de caricaturer les mauvaises habitudes qu'ont encore les Français face au soleil. Quelques recommandations d'usage :
  • Eviter de s'exposer au soleil entre 12h à 16h en France métropolitaine pendant l'été. Lorsque le soleil est haut dans le ciel et que notre ombre est plus courte que nous, c'est le signe qu'il faut se mettre à l'abri.
  • Rechercher l'ombre le plus possible. 
  • Se couvrir avec des vêtements, un chapeau et des lunettes de soleil car la meilleure protection contre le soleil est vestimentaire. 
  • mettre un chapeau à bords assez larges pour protéger les yeux, le visage et le cou.
  • porter des lunettes de soleil avec filtre anti-UV (norme CE catégorie 3 ou 4) et montures bien enveloppantes.
  • Utiliser de la crème solaire haute protection et renouveler souvent son application.
  • Protéger tout particulièrement les enfants et adolescents , qui sont les plus fragiles. Jusqu'à la puberté, leur peau n'est pas armée pour se défendre contre les rayons UV. C'est pourquoi les coups de soleil et les expositions répétées avant l'âge de 15 ans sont une cause majeure du développement de mélanomes à l'âge adulte.
Les coordonnées des centres de dépistage, ouverts le 22 mai, seront accessibles sur le site du Syndicat des Dermatologues, en appelant le 0800 11 2014 numéro vert opérationnel depuis le mois d'avril (appel gratuit depuis un poste fixe), ainsi que par le biais de l'application "SoleilRisk" téléchargeable gratuitement sur smartphones et tablettes Apple et Androïd.

Le reportage de François Gibert, Laurent Gautier et Dark Vador dans le service de dermatologie du CHU de Poitiers
Intervenant : Raphaëlle Poupard, interne au service de Dermatologie
journée de prévention des cancers de la peau

 

Sur le même sujet

Ouverture de la chasse pour Pascal et son fils Thibaud

Les + Lus