• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Affaire Junca : début du procès en appel de Claude Ducos ce mercredi

Affaire Junca : le rappel des faits
Ce mercredi 14 décembre; le procès en appel de Claude Ducos s'ouvrira à Mont-de-Marsan. Condamné à trois ans de prison en juin dernier, le retraité nie toujours son implication dans le meurtre d'Alexandre Junca, 13 ans. Il a pourtant été reconnu coupable de "recel de cadavre, atteinte à l'intégrité d'un cadavre, destruction de preuve et non-dénonciation de crime". Le rappel des faits par Elise Daycard.

Aujourd'hui s'ouvre le procès en appel de Claude Ducos à Mont-de-Marsan. Condamné à 3 ans de prison en juin dernier, le retraité nie toujours son implication dans le meurtre d'Alexandre Junca, 13 ans, dont le corps avait été retrouvé démembré dans le Gave de Pau en 2011.

Par Jeanne Travers

C'est une affaire qui avait profondément marqué la ville de Pau. En juin 2011, le corps démembré du jeune Alexandre Junca, 13 ans, était retrouvé dans le Gave de Pau.

Christophe Camy avait reconnu être l'auteur du vol du portable qui a entraîné le crime. Mickaël Baerhel, arrêté en 2013, avait quant à lui avoué en garde à vue avoir assené les coups de marteau mortels à Alexandre.

Au terme de leur procès en juin dernier, Mickaël Baerhel a été condamné à la prison à perpétuité et Christophe Camy à 15 ans de réclusion. Et trois ans pour Fatima Ennajah, la compagne de Baerhel accusée de non dénonciation de crime et recel de cadavre.

Trois ans de prison également pour Claude Ducos, chasseur retraité, accusé de dissimulation de preuve, d'atteinte à l'intégrité d'un cadavre et recel de cadavre. Il aurait aidé les deux meurtriers à emporter le corps de l'adolescent, et surtout, l'aurait démembré à l'aide d'un couteau.


Une décision de justice que conteste le chasseur retraité. Il a toujours clamé son innocence, et est le seul à faire appel de son jugement. Il comparaîtra donc en appel du 13 au 16 décembre prochain.

Dès aujourd'hui, Mickaël Baehrel sera entendu en qualité de témoin. Lors du premier procès, il avait affirmé que Claude Ducos était venu à Pau récupérer le corps de l'adolescent.

► Le suivi en direct du procès par Elise Daycard :
 

 

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus