Agen perd à domicile 9 à 20 contre Toulouse

Toulouse, grâce à deux essais de son talonneur Cory Flynn, a empoché samedi un deuxième succès en deux matches de Top 14 sur le terrain d'Agen (20-9), promu valeureux et accrocheur mais manquant de réalisme.

Pierre Fouyssac du SU Agen.
Pierre Fouyssac du SU Agen. © NICOLAS TUCAT / AFP
Les hommes d'Ugo Mola confirment donc leur bon début de saison, en se montrant avant tout organisés et opportunistes, mais auront quelques regrets de ne pas avoir décroché le bonus offensif, comme il y a une semaine face à Brive.

Le SUA, qui a souffert en début de match, a couru après le score avant de passer devant (9-7) l'espace de deux minutes avec un bel enthousiasme au retour des vestiaires, salué par Armandie.

Mais les coéquipiers de Lionel Mazars, exemplaire, ne sont pas parvenus à conserver cette dynamique ni à préserver le point du bonus défensif quand la pression des visiteurs s'est accentuée. 
La faute à un manque d'application dans les transmissions et à des erreurs coupables, comme ce lancer de Mike Tadjer lobant son alignement pour le plus grand bonheur de Flynn, esseulé, qui s'en allait en force marquer le premier essai (0-7, 17e).

Autre action préjudiciable, une mauvaise inspiration de Marc Giraud à la réception d'un coup de pied de Maxime Médard a permis au Stade de bénéficier d'un lancer en touche à 5 mètres.
Combinaison classique et départ au ras de l'ancien talonneur All Black jusqu'à l'en-but et Toulouse repassait devant sans avoir réellement tremblé (9-14, 47e).

Bon dans l'occupation avec les pieds de Luke McAlister, Toby Flood ou Médard, Toulouse, qui a eu la maîtrise après cet essai, a cru marquer un 3e essai par Vincent Clerc (57e), refusé à la vidéo pour un hors-jeu de l'ailier international. 

Les Lot-et-Garonnais, qui ont montré de l'envie et de la folie par moments à l'image de Luke Hamilton franchissant plusieurs fois sans trouver de soutien, ont su bousculer les Toulousains pour les mettre à la faute (3 pénalités de Burton Francis).
Mais ils ne sont jamais parvenus à les désarçonner totalement, l'ailier Pierre Fouyssac échouant très près de la ligne avant la pause. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport top 14