Cet article date de plus de 5 ans

Alerte Santé : quand varicelle et rougeole se donnent la main en Limousin

La semaine dernière en Limousin, on comptait 97 cas de varicelle pour 100 000 habitants ce qui plaçait la région en alerte rouge par le Réseau Sentinelles. Aujourd'hui, elle sévit dans le sud de la région. Quant à la rougeole l’ARS du Limousin donne l'alerte sur une possible dissémination.

Cas de varicelle
Cas de varicelle © MaxPPP/François Destoc

Varicelle : 97 cas pour 100 000 habitants en Limousin

Transmis par voie respiratoire ou par contact avec des lésions cutanées, le virus rend la  personne contagieuse pendant près d’une semaine après l'apparition des premiers symptômes : une éruption brutale de boutons durant 3 à 4 jours accompagnée de maux de tête et d’une fièvre modérée (37,5°C - 38°C).
Carte Réseau Sentinelles : varicelle
Carte Réseau Sentinelles : varicelle © Réseau Sentinelles

Bénigne pour l'enfant, dangereuse pour l'adulte


La varicelle s’invite chaque année en hiver et au printemps.
Cette affection, courante chez les enfants leur est cependant bénigne.

En revanche, elle peut être dangereuse pour l'adulte. On recense, en France, chaque année près de 60 000 cas chez les plus de 25 ans.

Bien souvent, elle est à l’origine de complications pulmonaires et neurologiques.

Les adultes les plus touchés sont les personnes âgées.

Quant aux femmes enceintes, elles sont très vulnérables et doivent s’orienter vers un médecin qui prescrira une recherche d’anticorps à réaliser.

En cas de varicelle, quelques conseils

Éviter les lavages trop fréquents et les eaux trop chaudes.
Appliquer un antiseptique incolore chlorhexidine sur les lésions.
Préférez les vêtements légers et en coton

Rougeole

Depuis le 10 avril dernier, une recrudescence des cas de rougeole a été observée dans le Haut-Rhin. 

L’Alsace et le Limousin étant en vacances, l’ ARS (Agence Régionale de la Santé) de notre région craint, du fait de ces déplacements, une dissémination du virus.
Vaccin rougeole RRO
Vaccin rougeole RRO © MaxPPP/ Photopqr/ Le Télégramme/ François Destoc

La rougeole est très contagieuse, généralement bénigne mais peut être grave voire mortelle chez les personnes fragiles : nourrissons, adolescents, femmes enceintes.

Pour éviter toute extension, l’ARS et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Limousin  vous recommandent de vérifier la mise à jour de vos vaccinations, de celles de vos enfants auprès d’un professionnel de la santé.
         

La vaccination est nécessaire pour éviter la transmission de la maladie aux publics particulièrement fragiles pour lesquels la rougeole majore la fréquence et la gravité des complications pneumonies, atteintes cérébrales.




Rougeole : recommandations

La vaccination par le vaccin trivalent rougeole-rubéole-oreillons (RRO) est recommandée chez tous les nourrissons à l’âge de 12 mois.
Une seconde dose étant recommandée entre 16 et 18 mois.
La vaccination par le vaccin trivalent rougeole-rubéole-oreillons (RRO) est contre indiquée chez les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives santé société