Cet article date de plus de 3 ans

Arnaud Montebourg n’a pas aimé son trajet sur la RN 147

L'ancien ministre en campagne pour la présidentielle est aujourd’hui dans la Vienne. En visite à Lussac-les-Châteaux, il a constaté le mauvais état de l’axe Limoges-Poitiers. Il veut revenir « avec les pelleteuses ».

Arnaud Montebourg ne veut plus rouler sur l'actuelle RN 147.
Arnaud Montebourg ne veut plus rouler sur l'actuelle RN 147. © MAXPPP
Selon nos confrères de La Nouvelle République présents à Lussac-les-Châteaux, « Arnaud Montebourg a constaté l'urgence de moderniser la nationale 147 et même promis de revenir "avec les pelleteuses" si les urnes lui sont favorables. »

Route "dangereuse"


Selon l'ancien ministre cité par nos confrères, une partie des difficultés du sud-est de la Vienne tient à la desserte routière. Il soutient donc la mise à deux fois deux voies de l’axe Poitiers-Limoges :

"Effectivement, la route pour venir de Poitiers est dangereuse. Votre route, c'est la mienne, c'est la route Centre Europe Atlantique qui commence chez moi [Saône et Loire] ".

Contre la LGV


S'il remporte la présidentielle, Arnaud Montebourg arrêtera en revanche le projet de LGV Poitiers-Limoges :
"On peut dépenser deux milliards et demi d'euros plus utilement que pour gagner un quart d'heure. La ligne Lyon Turin, 20 milliards d'euros, est aussi une aberration économique. C'est un choix que nous devrons faire et l'ensemble des économies réalisées seront affectées aux routes accidentogènes du territoire. La RCEA fait partie de ces urgences."

Arnaud Montebourg était l'invité du 19/20 de France 3 Poitou-Charentes.
durée de la vidéo: 01 min 36
Arnaud Montebourg sur le plateau du 19/20 de France 3 Poitou-Charentes ©F3 Poitou-Charentes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique transports économie