Cet article date de plus de 3 ans

L'association L214 dénonce la maltraitance des lapins exploités pour leur fourrure

L'association, qui milite pour le bien-être animal, a publié ce mardi de nouvelles images chocs dans trois élevages de lapins Orylag en Charente-Maritime et dans les Deux-Sèvres. Elle porte plainte pour mauvais traitements
© capture d'écran L214
Une vidéo de 9 minutes, dans laquelle des lapins sont entassés dans des cages en métal, sans possibilité de voir la lumière du jour. Certains sont malades ou blessés. On peut aussi y voir les animaux suspendus, puis abattus à la chaîne

Des images volontairement chocs, pour alerter le grand public sur les conditions d'élevage des lapins dits Orylag. Issus d'une sélection génétique conduite par l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), ces lapins sont exploités pour la fourrure de luxe. Leur chair est commercialisée sous l'appellation Rex du Poitou. 

Ces images proviennent de l'association L214, tournées entre septembre et novembre 2017 dans trois élevages situés en Charente-Maritime et dans les Deux-Sèvres et notamment au sein d'une unité d'expérimentation de l'INRA ainsi que chez le président de la Coopérative des éleveurs d'Orylag.

25 à 30 % de mortalité dans les élevages


L'association, qui milite pour le bien-être animal et l'arrêt de la consommation de viande, a publié ce mardi une enquête menée en Nouvelle-Aquitaine entre septembre et novembre 2017.
Dans son rapport, L214 dénonce les conditions d'élevage des lapins Orylag, à l'origine de troubles de comportements et de blessures. Elle affirme par ailleurs que le taux de mortalité dans ces élevages est de 25 à 30%

La fourrure de ces lapins est très prisée par les marques de luxe. Dans un communiqué, L214 interpelle d'ailleurs certaines d'entre elles, comme Dior, Fendi et Dolce & Gabbana et les encourage à renoncer à l'utilisation de la fourrure. L'association a également lancé une pétition en ligne.  

L214 porte plainte contre deux élevages et contre l'INRA auprès du TGI de Niort et de La Rochelle et introduira un recours en responsabilité contre l'État pour manquement à sa mission de contrôle de l'application de la réglementation.

Attention, certaines de ces images peuvent choquer.


 Reportage de Marie-Charelotte Roupie, Stéphane Hamon et Carine Grivet.
Intervenant :
-Jean Boutteaud, éleveur et président de la coopérative des éleveurs d'Orylag.
 

durée de la vidéo: 01 min 45
Association L214 contre les élevages de lapins Orylag ©

 

La mode, sans fourrure
Comme L214, d'autres associations se mobilisent contre la fourrure. C'est le cas d'Animalter. Elle a créée la campagne "Mode sans fourrure" à destination des consommateurs, avec une liste des marques utilisant de la fourrure, et celles qui, au contraire, y ont renoncé. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux polémique société région nouvelle-aquitaine