Cet article date de plus de 5 ans

Bordeaux : le tramway sous surveillance

Les sociétés de sécurité sont appelées à la rescousse après les attentats : depuis samedi la demande d'agents de sécurité a augmenté de  30%. C 'est un phénomène qui concerne aussi bien Paris que la Province. A Bordeaux, la préfecture a recours à ces services.
Repérer des objets suspects et des comportements qui peuvent paraître alarmant, c'est la mission de 8 agents mobilisés à Bordeaux. Ils interviennent en début et fin de journée dans des gares de tramway très fréquentées comme celle de la gare de Saint Jean et celle des Quinconces.

Les sociétés de gardiennage et de surveillance sont contraintes par la loi du 12 juillet 1983 qui réglemente les activités de sécurité privée, et ne permet pratiquement qu'aux seuls convoyeurs de fonds de porter une arme. Certaines sociétés pensent qu'un certain nombre de missions armées assurées par des fonctionnaires pourraient être confiées au secteur privé. Elles permettraient, selon elles, de libérer des policiers et des gendarmes en les réaffectant aux fonctions classiques de sécurité de la population.

Le reportage de Gilles Bernard, Candice Olivari et Bernard Hostein-Aris

durée de la vidéo: 00 min 01
Tramway sous surveillance

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports