C'est la saison des élections municipales...pour les enfants

Publié le

Certaines communes du Limousin désignent en ce moment leur conseil municipal des enfants. A Limoges, dans 33 écoles, les élèves de CM1/CM2 ont élu leurs représentants pour sièger pendant 2 ans à la mairie...avec les grands.

Un conseil municipal des enfants c'est quoi ?

Cela fait depuis plusieurs années que les conseils municipaux des enfants (ou des jeunes) existent. Le 1er a été créé à Schiltigheim dans le Bas-Rhin en 1979.

Ces instances regroupent des jeunes de 7 à 25 ans. Dans la vie de la cité, elles proposent des idées, des projets dont certains seront réalisés pour notamment améliorer le cadre de vie.
 

Des exemples !

A Limoges où les élections ont eu lieu ce jeudi 19 novembre, les élèves de 33 écoles ont voté pour leurs représentants (un garçon et une fille par établissement). Les 66 jeunes élus de CM1/CM2 constituent le conseil municipal des enfants pour 2 années. Ils se réunissent en séance plénière 2 fois par an avec le maire.

Entre autres réalisations, ils ont :
  • Créé en 2018 la journée sans voitures qui  se déroule en septembre
  • Travaillé à la sécurisation des établissements en préparant le changement de tous les panneaux et peintures des barrières aux abords des écoles
  • Mis au point d'un jeu sur le gaspillage alimentaire et sur les dates limites de consommation des produits
  • Créé des boîtes à livres pour les enfants
"Malheureusement, nous n'avons pas pu réaliser leur projet sur la passation de mémoire avec les seniors en raison de l'épidémie de Covid-19" se désole Emmanuelle Desenfant, la responsable du Conseil Municipal des Enfants de Limoges.

Il n'empêche, la participation au conseil municipal des enfants demeure une expérience enrichissante pour les participants où la parole des plus jeunes est prise en compte comme en témoigne Chaïmah, 12 ans, élève au collège Maupassant de Limoges :

C’était un super mandat. On a fait plein de choses, ce qui m’a le plus plu ce sont les rencontres avec les personnes âgées. Cela va m’aider car plus tard je veux être médecin, j’ai hâte de voter 

A Brive, Guéret, Sainte-Fortunade et ailleurs...


Opérations de dons de vêtements et de jouets au profit du Secours Populaire, chasse aux oeufs de Pâques, rencontre avec les seniors avant la Covid-19, participations à des commémorations... Les actions menées étaient très axées sur le social mais l'épidémie a pour le moment mis un coup de frein.

"Depuis le 1er confinement en mars dernier, tout est en standby. Avec les contraintes sanitaires actuelles, il est très compliqué de se réunir et de faire avancer les projets", explique Alexandre Bonnie, délégué à la Jeunesse et aux relations internationales à la ville de Brive.
  • A Guéret, 33 élus de CM1/CM2 participent à la vie citoyenne pendant leur mandat de 2 années. L'adjointe à la démocratie participative Véronique Ferreira de Matos souligne l'importance d'un tel conseil :

"Collecte de fournitures pour le Burkina-Faso, réalisation de poubelles décorées pour inciter aux bons gestes dans les écoles, film sur le harcèlement scolaire ou encore mini-olympiades...tout cela participe de la vie de la commune".
  • Des petites communes comme Sainte-Fortunade en Corrèze sont également actives. Au cours des années les enfants de 8 à 14 ans ont permis des avancées pour la commune : concerts, rencontres sportives, réalisation d’une aire de jeux

"C'est un moment où les enfants s'ouvrent aux autres. Ils nous donnent des idées, voient comment fonctionne une municipalité. C'est très utile pour leur vie d'après..." témoigne Sylvie Laforge, adjointe à l'action sociale, l'école, les CCAS et au Conseil Municipal des Jeunes de Sainte-Fortunade.

Une immersion dans les conseils municipaux qui façonne les futurs citoyens. Des enfants dont certains seront nos élus de demain…